Les labos toulousains ouvrent leurs portes aux donateurs du Téléthon.

Une visite pour les donateurs de la Haute-Garonne pour savoir comment est utilisé l’argent récolté au Téléthon.

 

labos toulousain telethonChaque année, l’Inserm, dont une partie de ses travaux est financé par l’Association française contre les myopathies (AFM), ouvre ses laboratoires toulousains pour rendre compte de l’avancée de ses recherches sur les maladies neuromusculaires. «Nous travaillons essentiellement sur l’identification des molécules capables de régénérer les fibres musculaires, explique Anne-Catherine Prats de l’institut de médecine moléculaire de Rangueil. Les dons départementaux de l’AFM nous servent pour les recherches sur la thérapie génique mais également pour les travaux sur les maladies rares. Si l’association ne nous financait pas, ces études n’existeraient pas».
Une visite instructive pour les donateurs de la Haute-Garonne qui semblent rassurés sur l’utilisation de leur argent. «Je donne une centaine d’euros tous les ans au Téléthon donc je suis curieuse de voir concrètement à quoi sert mon geste de solidarité, confie une donatrice. Même si ces recherches sont complexes, je constate les résultats prometteurs des équipes de l’Inserm. Cela me conforte dans ma volonté de donner au prochain Téléthon qui aura lieu les 3 et 4 décembre». En 2009, les dons récoltés par le Téléthon en Haute-Garonne s’élèvaient à 1,5 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *