Fusillade à Toulouse : en direct de la Côte Pavée.

toulouse-immeuble-du-suspect— A 12h00, le ministre de l’intérieur, Claude Guéant s’approche des journalistes. Opération terminée.

Réactualisez la page régulièrement pour lire les nouvelles infos.

— A 11h48, selon une source policière, plus de 300 cartouches ont été tirées.

— A 11h38, les CRS, les pompiers se préparent à une évacuation. Les motards de la police libèrent le passage et des ambulances commencent à quitter les lieux.

— A 11h35, selon une source policière, « ils l’ont eu », M. Merah serait mort après un très long échange de coups de feux.

— A 11h27, de nombreux tirs résonnent dans le bâtiment. Echanges de coups de feux extrèmement nourris.

— A 10h40, les équipes du RAID seraient entrées dans l’appartement où se trouve le forcené.

— A 10h30, trois courtes explosions résonnent. Les pompiers reviennent avec les brancards et le matériel mais personne dessus. impossible de dire si l’assaut est terminé mais à priori plus rien ne bouge. selon nos sources policières, l’assaut aurait été donné.

— A 9h48, un véhicule du SAMU viens d’arriver dans la rue.

— A 9h35, le véhicule du GIPN, qui venait d’arriver s’est déplcé quelques instants avant de reprendre ses positions. De plus en plus de pompiers se disposent face à l’immeuble, dans la rue.

— A 9h00, il ne s’est toujours pas livré. il reste retranché dans cet appartement totalement éventré. Cela fait 30h que le RAID est sur place et tente d’extraire le tueur présumé des méfaits de ces derniers jours. Claude Guéant et le Procureur de la république viens d’arriver. 3 brancards sont installés, les pompiers s’équipent de casque et de blouson ainsi que de bombones d’oxygène. un véhicule du GIPN viens d’arriver.

— A 7h30, « il ne veut plus se rendre, il a l’air déterminé » selon C. Guéant.

— A 5h10, deux nouvelles détonnations sont entendus. Le RAID est sans réponse de M. Merah depuis 2h du matin.

— A 3h05, déjà 24h que le RAID est devant l’immeuble ou s’est retranché le tueur présumé des militaires montalbanais et toulousain et de la fusillade au collège-lycée juif à Toulouse.

— A 2h50, le RAID n’aurait plus aucun contact avec M. Merad depuis quelques minutes.

— A 2h35, deux nouvelles petites détonnations retentissent dans le quartier de la Côte Pavée.

— A 1h48, une nouvelle détonnation forte vient de retentir dans le secteur est de Toulouse. A l’extérieur, on sent une odeur de souffre dans l’air.

— A 1h42, deux détonnations de moindre ampleur retentissent. Elles semblent provenir de l’immeuble où s’est retranché le forcené.

— A 23h34, trois détonations retentissent dans le quartier de la Côte Pavée, probablement des sortes de grenades éclairantes. Sans doute dans le but de faire monter la pression. Les volets de l’appartement et la porte d’entrée sont évantrés.

— A 20h45, le courant est totalement coupé dans la rue du Sergent Vigné, plongeant la zone dans le noir et de très gros projecteurs sont positionnés en direction du bâtiment.

— A 20h30, des renforts du RAID arrivent devant l’immeuble du tueur présumé et se replacent.

— A 17h30, le forcené ne se livrera qu’à la fin de la soirée.

— A 16h05, Nicolas Sarkozy préside la cérémonie d’hommage aux 3 parachutistes tués à Montauban et Toulouse : « Nous savons aujourd’hui que c’étaient bien des soldats que l’assasin voulait tuer »   « La mort que nos hommes ont rencontrée n’était pas celle à laquelle ils étaient préparés ».

— A 15h50, le président de la République viens d’arriver au 17ème RGP de Montauban.

— A 15h40, selon Nicole Yardeni, Présidente du CRIF en Midi-Pyrénées : « Nicolas Sarkozy nous a annoncé que le tueur s’apprétait à tuer à nouveau ce matin et qu’il était primordial d’agir rapidement ».

— A 15h20, Nicolas Sarkozy a quitté Toulouse, il en route pour Montauban.

— A 15h00, la cérémonie en hommage aux soldats abattus est initiée, tous les représentants sont présents. Nicolas Sarkozy est toujours à Toulouse, à la Caserne Pérignon.

— A 14h50, le ministère de l’intérieur et Claude Guéant démentissent l’arrestation du suspect.

— A 14h40 , des explosifs ont été retrouvés dans la voiture du frère du suspect.

— A 14h20, l’assaut par le RAID a été donné et l’auteur présumé des actes abjectes de ces derniers jours a été arrêté.

— A 13h25, le chef de l’état, Nicolas Sarkozy, est attendu à Toulouse, à nouveau vers 14h00 pour être au chevet des 3 policiers blessés. Il a demandé l’assaut des forces de l’ordre.

Ces policiers ont été blessés cette nuit dans un échange de coups de feu lors de la première offensive à l’encontre du tueur présumé des fusillades de Toulouse et Montauban. Il doit se rendre par la suite à Montauban, pour l’hommage national de la patrie aux 3 soldats abattus par l’homme.

Le contact entre le tueur présumé et les négociateurs est rétablie après plus d’une heure de silence radio.

Selon nos sources, l’attaque des forces spéciales du RAID et du GIGN est inévitable et programmée. L’arrivée du président de la République, Nicolas Sarkozy, sonnera l’assaut de l’immeuble où se trouve le suspect présumé dans le but de l’appréhender. L’immeuble a été évacué par le haut, la crainte que l’individu fasse exploser le bâtiment se fait ressentir.

Pour l’instant la rue est calme et silencieuse, le personnel de police présent, les urgences et les équipes de presse présentes osent à peine chuchoter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *