Rencontre avec Blake.

we-love-blakeBlake est un jeune auteur compositeur qui a débuté il y a peu une carrière solo mais qui n’en est pas à ses débuts pour autant. Il a accepté de répondre à quelques questions pour mieux le connaître.

Blake, parlez nous de vous ?
Je suis un jeune auteur compositeur interprète du sud de la France qui entame une carrière solo. J’ai commencé la guitare à 15 ans, puis j’ai suivi des cours dans une école de musique près d’Avignon. A 20 ans, j’ai fait parti d’un groupe les « Fickle ». Avec eux, j’ai signé mon premier contrat avec une grande maison de disque. Nous avons fait une tournée, pas mal de scènes parisiennes et même l’Olympia. Malheureusement nous nous sommes séparés en 2008. J’ai mis deux ans pour m’y remettre mais comme c’est plus qu’une passion pour moi, je me devais de continuer. J’écris seul, je prend mon temps. Il faut être honnête avec soi même et autrui donc je préfère prendre mon temps car je suis un peu perfectionniste.

Qui vous a donné envie de faire ce métier ?
J’ai été bercé dans mon enfance par la musique que mon père écoutait comme les Beatles, Rolling Stones, Bob Dylan… En écoutant leurs chansons, cela m’a donné envie de faire comme eux. J’adore les Beatles au point de me faire tatouer « All you need is love » sur mon bras c’est pour vous dire. C’est aussi une chanson qui a une signification personnelle importante.

Pourquoi ce nom de scène « Blake » ?
C’est dur de trouver un pseudonyme. J’en voulais un qui accroche à la première écoute. Mais je voulais surtout qu’il commence par un B (1ère lettre de mon vrai prénom) … d’où Blake.

Quels sont vos artistes favoris ?
Ma base musicale favorite est le rock des années 50/60 mais j’aime aussi à l’heure actuelle Bruno Mars, Jason Mraz. Il m’est arrivé d’avoir des périodes R’nB américain aussi… Je suis ouvert, si ça me plait j’écoute sans me poser de questions.

Votre style comment le décririez-vous ?
Je me découvre encore donc c’est très dur mais ce sera principalement de la Pop. On y trouvera de belles mélodies, des guitares, de l’harmonie… Vous jugerez par vous même quand mon album sera là en 2013.

Qu’est-ce qui vous inspire ?
Ce qui m’a inspiré le plus à été une rupture amoureuse qui a été très douloureuse. Comme je dis souvent « pour écrire, il faut souffrir » et là j’ai commencé à écrire. Ce qui m’inspire ce sont toutes les émotions que l’on peut ressentir, un passage musical qui nous replonge dans un souvenir.

Si on vous proposait de faire un duo, vous aimeriez le faire avec qui ?
Mon vœu le plus cher serait avec Paul McCartney mais sinon j’aime beaucoup l’univers de Ben l’oncle Soul.

Vous avez du quitter votre sud natal, cela ne vous manque pas trop ?
Oh si, j’y descend de temps en temps pour m’y ressourcer. J’adore le sud car il y fait bon vivre, il y a le soleil… Mais Paris est une ville dynamique qui bouge et ça pour mon travail c’est bénéfique.

Vous avez fait l’Olympia plus jeune, cela représentait quoi pour vous ?
A 20 ans je n’aurai jamais imaginé chanter dans une salle telle que l’Olympia. C’est par le plus grand des hasards qu’on nous a programmé une date dans cette salle. Et quand nous avons vu notre nom sur l’enseigne de l’Olympia en rouge, on en revenait pas. Cela restera de supers souvenirs.

Blake, un chanteur qui enveloppe ses auditeurs avec sa musique. Un diamant qui ne demande qu’à être poli …. Venez nombreux le découvrir, écoutez sa première chanson sur son site : www.weloveblake.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *