Rencontre avec Lionel Cécilio.

Lionel Cécilio, comédien touche à tout, a plus d’un tour dans son sac. Il arrive à passer de la publicité au cinéma, de la littérature à la comédie musicale avec une telle ardeur qu’on pourrait dire qu’il est né pour ça.

 

A l’occasion d’un repos bien  mérité, il a pris le temps de répondre à nos questions.

Lionel qui es tu ?

Je suis un jeune homme de 30 ans, qui vit du métier de comédien depuis dix ans. Je suis passionné par ce métier. Grand curieux de la vie, j’adore aller à la rencontre des gens. Chaque jour est différent et le renouveau est permanent. C’est ça qui rend ce métier jouissif. Mais il faut pour cela être ouvert d’esprit, s’intéresser à autrui. 

Qui t’as donné envie de faire cela ?

Le déclic m’est venu progressivement après un stage de théâtre. Celui-ci m’a permis de m’ouvrir, de m’extérioriser, c’est une formidable tribune pour s’exprimer et un super exutoire. A la fin de ce stage, le directeur d’acteur est venu me voir et m’a dit tu as du talent et de fil en aiguille j’ai trouvé mon agent, rencontrer des réalisateurs etc. C’est la vie m’a amené sur ce chemin et je suis heureux d’avoir trouvé ma route.

Tu as plusieurs cordes à ton arc, quelle est celle que tu préfères ?

J’adore « jouer la comédie ». ma carrière ressemble à une chaine qui n’est pas finie, chaque discipline que je pratique en est un maillon, et j’aime passer de l’une à l’autre. 

Avec qui aimerais tu jouer?

J’ai de la chance d’avoir jouer avec des acteurs merveilleux. Il y en a tellement qui me fascine comme Vincent Cassel, ou Denis Podalydes, pour les français. Mais aussi Al pacino, Johnny Depp aux Etats Unis et tellement d’autres… pour les comédiens. Sinon parmi les actrices j’aime beaucoup Charlize Steron, Marion Cotillard, Monica Belluci… Je trouve que les actrices ont une vraie force dans leur jeu. Les actrices ont quelque chose de plus que les acteurs… Un supplément d’âme qui me fascine réellement.

On peut dire que tu es « un amoureux des femmes » ?

euh… oui on peut dire ça!

Le fait d’avoir eu plusieurs prix, cela représente quoi pour toi ?

J’ai été récompensé de plusieurs manières. J’ai eu un prix d’interprétation en 2004, j’étais tout jeune. Cela est valorisant quand on est jeune cela nous pousse encore plus, c’est un gage de légitimité qui agit
comme un moteur. En 2011, j’ai reçu le prix de jeunes talents cannes adami au festival de Cannes. C’est un prix collectif vraiment valorisant. Tout d’un coup, on se reconnaît dans sa génération d’acteurs. Cela permet à tout un chacun de grandir ensemble. Et puis avec l’équipe du film « Nouvelle Cuisine » dans lequel je tiens le premier rôle, nous avons obtenu le prix « mention spéciale du jury » à Aubagne en 2012 c’est pour moi une reconnaissance du public sur un travail précis, c’est une vraie victoire qui fait beaucoup de bien.

En tout état de cause, recevoir un prix quel qu’il soit, est pour moi une forme de légitimité acquise et  la reconnaissance du public.

Ton actualité en ce moment ?

Actuellement je suis à l’affiche de Tornarem de Felipe Sole, film espagnol projeté actuellement en Espagne. Je serai aussi en tournage pour 2 longs métrages pour le cinéma, cet été. Dés la rentrée, je reprends la deuxième saison du spectacle Aladin, spectacle dans lequel je joue le rôle principal. Il y a aussi le spectacle « Magnificat » dans lequel j’interprète Jean Sebastien Bach, là encore le rôle principal. Ces deux spectacles seront en tournée à Paris et en Province. On me retrouve aussi dans le film «  le bonheur des Duprés », une comédie très efficace de Bruno Chiche dans laquelle je joue aux côtés de Marie-Anne Chazel et Bernard Lecoq…

Curieux de nature, Lionel est un touche à tout avec un grand talent et un immense coeur qui aime… jouer!
C’est une artiste à part entière avec une belle personnalité qui mérite d’être découvert du plus grand nombre. C’est vraiment une perle rare. Chapeau Mr L’artiste.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *