80 000 chiens massacrés en Ukraine pour faire place à l’Euro 2012.

massacre-chiens-en-ukraine-euro-2012Alors que l’Euro 2012 de football se termine sur une belle victoire écrasante de l’équipe espagnole face aux italiens, 4 buts à 0, nous ne pouvions que vous faire découvrir l’envers du décors.

Pour accueillir le championnat d’Europe de football en 2012, l’Ukraine mène une campagne drastique contre les chiens qui errent dans les rues des villes afin de « lutter contre les morsures et la propagation d’infections ».

L’Etat a ainsi décidé d’éliminer tous les chiens errants par des procédés barbares tels que la mise en place d’un incinérateur mobile dans lequel sont jetés les cadavres d’animaux abattus ou euthanasiés. 

Coorganisatrice de l’Euro 2012 de football, l’Ukraine « nettoie » les rues des chiens en divagation, dans la plus grande cruauté. Ce sont aujourd’hui des milliers de chiens errants victimes du Championnat d’Europe de football, qui s’est tenu en Ukraine et en Pologne en juin 2012 : le gouvernement s’est débarrassé sans ménagement d’une population canine jugée indésirable.

Sur une vidéo, extraite d’un reportage de la chaîne Russia Today (18/10/11), on peut suivre ce processus de « nettoyage » mis en place par les autorités de la ville de Lysychansk, située à l’est du pays : les chiens sont tués par des tirs de fusil, puis jetés dans un incinérateur ambulant.

Plus grave : les associations locales de protection animale pensent que certains chiens auraient été brûlés vifs, sans disposer pour l’heure d’aucune preuve.

Selon les autorités locales, ces mesures sont destinées à réduire « les risques de morsures et la propagation des infections ». Quid dès lors de la vaccination et de la stérilisation de ces animaux, seuls moyens efficaces de réguler les populations de ces chiens errants ? La mise à mort de milliers d’animaux, dans des conditions des plus sordides, est-elle à l’image d’une compétition sportive et festive de renommée internationale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *