Une fresque sonore et visuelle de SKERTZO illuminera le Capitole du 18 au 29/07.

capitole-garonne-skertzoToulouse célèbre l’Année Garonne. Skertzò vous proposera du 18 au 29 juillet prochain, une scénographie magique à découvrir. Une fresque animée, lumineuse et onirique, qui monte à l’assaut du Capitole, la nuit tombée. Intitulée « Jamais deux fois le même fleuve » à découvrir.

A l’heure où le projet du Grand Parc Garonne redéfinit le rapport qu’entretient la ville avec son fleuve, une saison culturelle se met en place sur ses berges. Spectacles, expositions, festivals et autres événements inédits flirtent avec le fleuve, s’installent sur ses quais, s’étendent dans les jardins et se posent même sur l’eau.

L’un de ces événements s’invite dans le centre de la ville, sur le plus emblématique édifice de Toulouse, Le Capitole. Et pour cette mise en œuvre, la Ville a choisi un des grands noms de la conception lumière et de la projection monumentale : le groupe Skertzò.

Ces maîtres du trompe l’œil ont créé pour l’occasion une fresque animée, lumineuse et onirique, qui monte à l’assaut du Capitole, la nuit tombée. Intitulée « Jamais deux fois le même fleuve », à découvrir du 18 au 29 juillet, place du Capitole, à 22h30, 22h45 et 23h.

La façade du Capitole se couvre entièrement d’images qui, par la magie de la lumière du mouvement, toujours la transforment. Des lignes blanches et brique tranchent la façade en longs segments réguliers qui s’animent, fluides, lourds et liquides. Fleuve panoramique, majestueux, l’eau irise les arcs des ponts et forme des tresses autour des colonnes. Les colonnes forment des rideaux d’arbres, deviennent cascades. La main de Gulliver transforme la façade en un étrange laboratoire, les colonnes se remplissent d’eau comme des éprouvettes, elles inondent le fleuve qui devient miroir du Capitole. Un roman fleuve, les mots filent sur la façade comme des poissons, des poèmes aquatiques. Roses, des fils d’eau tracent des entrelacs redessinant une nouvelle fois la façade, vertige des eaux turbulentes…

Le Capitole est un bateau théâtre. Pour cette création, conçue spécialement pour Toulouse, qui conjuguera lumières et mouvements, Skertzò utilise une dizaine de vidéoprojecteurs de 18 000 lumens pour transformer et animer la totalité de la façade du Capitole. Ainsi, dès la tombée de la nuit et durant douze soirées, l’hôtel de ville se révélera de manière inédite pour raconter une nouvelle histoire de Toulouse et de son fleuve au cœur de la cité.

Un moment d’exception à ne surtout pas manquer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *