Madonna à l’Olympia ou le concert de la honte.

madonna-olympia-2012Avec près de deux heures de retard, celle qui avait déjà déçu son public lors du concert du 14 juillet dernier au Stade de France, a donc livré le 26 juillet, son fameux « concert intimiste ». Au lieu de cela, Madonna s’est livré à un pitoyable show.

Le concert commencera enfin vers 22h45 avec près de 2 heures de retard de la diva, devant un public pourtant sous le charme encore visiblement. La madonne n’a eu à offrir qu’un show décadant de 8 chansons dont la plupart en play-back et une une soi-disant leçon contre le racisme.

Le concert qui devait être retransmis sur Youtube en simultané, n’aura pas lieu et les visiteurs patients resteront donc plusieurs heures devant un message d’attente puis… un message d’erreur !

La pop star tente de faire oublier son retard en théorisant sur l’avenir de la France, dans de longues tirades qui ennuient visiblement son public. Après avoir rendu hommage à Jeanne Moreau et Alain Delon, elle se lance dans un discours politique qui lui rapporte que peu d’adhérents.

Elle finit son concert par une reprise catastrophique de « Je t’aime moi non plus » de Serge Gainsbourg, tout en attachant un de ses danseurs à une chaise.

Madonna a fini le concert sous les sifflets et autre cris de mécontentement de ses fans. Des doigts d’honneur seront même dressés par certains dans la salle de l’Olympia à la sortie d’un spectacle qui sonne comme la fin du règne de la jadis reine de la pop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *