Rencontre avec Marion Game de « Scènes de ménages ».

marion-gamesGrande comédienne, Marion Game a plus d’une corde à son arc, du comique au dramatique, du théâtre au cinéma en passant par la télévision. L’un des plus adulée de la série « Scènes de Ménages » sur M6… c’est Marion Game alias Huguette.

Future mamie dans « Plus belle la vie », Marion a accepté de répondre à mes questions.

Qui êtes-vous ?
J’ai commencé les cours Simon tardivement, à 21 ans. J’étais entourée de petits jeunes qui courraient partout. Alors que moi, j’étais vigilante.
Avec une vie privée, ce n’est pas évident de concevoir un métier artistique mais je voulais en faire mon métier.
Malgré les propos qu’on me tenait, je me suis forcée à essayer. Et là j’ai vraiment commencé à exister. J’ai joué avec les plus grands : Claude Brasseur, Marlène Jobert… J’ai aussi tourné avec les plus grands comme Audiart. Avant le cinéma, j’ai débuté par le théâtre, j’ai fait beaucoup de tournées, je vivais sur scène.
J’ai ensuite fait des doublages, cela m’a permis de me maintenir hors de l’eau, et de garder en tête l’envie et l’appel de faire du cinéma.

Comment vivez-vous l’expérience « Scènes de ménages » ?
A la base, le projet devait être une petite aventure. Cela aurait été sur un fond différend, Gérard (alias Raymond) et moi n’aurions jamais été pris. Tout les deux, nous sommes populaires, on apporte un certain humanisme et beaucoup de punch à la série.

Et comment vivez-vous celle de « Plus belle la vie » ?
Le personnage d’Andrée est à l’image de la provinciale qui n’a jamais rien vu. Elle a peur de l’inconnu mais elle est attachante. Elle a des oeillères et ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

Quels sont vos projets à venir ?
Je repars en tournée théâtrale avec la pièce « Le squat » (de Jean-Marie Chevret, avec Geneviève Fontanel), j’ai tourné aussi un épisode de « Profilage » sur TF1.

Petit bout de femme qui a le punch par rapport à d’autre, elle a une carrière super et continue dans sa lancée.
Ce trésor de la télévision est à suivre de prêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *