Une mère lotoise perd son bébé faute de pouvoir arriver à la maternité.

circulation-autoroute-a20Une mère a perdu son nouveau-né vendredi après avoir accouché alors qu’elle se rendait à la maternité de Brive, en Corrèze, située à une heure de route de son domicile.

La femme et son compagnon vivent dans le département du Lot (46) près de Figeac. Martin Malvy, président du Conseil régional de Midi-Pyrénées, a demandé l’ouverture d’une enquête sur « les circonstances dans lesquelles le drame s’est produit ». « J’ai ce soir (ndlr, vendredi) demandé à l’Agence régionale de santé une enquête sur le sujet mais incontestablement l’éloignement de la maternité est un sujet d’inquiétude », a-t-il déclaré au micro de France Info. « La maternité de Figeac a été fermée il y a quatre ans maintenant. A l’époque bien entendu, nous avons soulevé le problème qui est le problème de proximité, le problème de distance », a-t-il poursuivi.

Après les fermetures des maternités de Figeac et de Gourdon, le Lot ne compte plus qu’une seule maternité à Cahors pour une population de 170 000 habitants environ. Selon une étude publiée ce mois-ci par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), le Lot se classe parmi les huit départements dans lesquels « plus de la moitié des femmes accouchent à une demi-heure ou plus de leur domicile alors que moins de 15% sont dans ce cas en Île-de-France et dans le département du Nord ».

Laisser un commentaire