Retour sur une semaine historique à Toulouse, en France et dans le Monde.

je-suis-charlie-carreMercredi 7 janvier 2015 la France est attaquée, ce sera le début d’attentats terroristes sur le territoire, d’exécutions sommaires, de prises d’otages et de chasses à l’homme exceptionnelles. Retour sur les événements de cette semaine qui ont ébranlés une nation, l’Europe et le Monde.

Toute la rédaction de WebToulousain.fr est Charlie !

 

Le mercredi 7 janvier 2015 à 11h35, la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo est attaquée par 3 hommes, un SDF de tout juste 18 ans répondant au nom de Hamyd Mourad et 2 frères de 32 et 34 ans, Chérif et Said Kouachi, tous 3 lourdements armés de fusil de type Kalashnikov, d’armes de poings, de grenades et d’un lance-roquettes M82.

2 des individus se sont d’abord trompé d’adresse rentrant dans le hall du n°6 avant de demander violemment à une factrice présente qui les enverras vers le numéro 10 de la même rue. Une fois dans le hall d’entrée, les deux forcenés tomberont sur 2 agents d’entretien, ils tireront mortellement sur l’un d’entre eux, ce sera alors la première victime, Frédéric Boisseau âgé de de 42 ans. Ce père de deux enfants de 10 et 13 ans se trouvait dans le hall d’entrée du journal pour réaliser des travaux d’entretien de l’immeuble.

terroristes-islamistes-attentats-france-janvier-2015

Ensuite les 2 hommes cagoulés et vêtus tout de noir, kalash tendues, tombent sur Corinne Rey dit Coco, dessinatrice du journal, ils lui demandent à quel étage se trouve les bureaux de Charlie hebdo, elle répondra au 3ème étage les envoyant vers une mauvaise piste avant de se précipiter vers le second où se trouvait les locaux mais n’aura pas le temps d’entrer et les 2 hommes menaceront la dessinatrice pour obtenir le code d’entrée. Les 2 frères entrés dans l’enceinte du journal satirique tireront d’abord sur Stéphane Charbonnier dit Charb, dessinateur et rédacteur en chef, 47 ans. Il était protégé par le service de protection des personnalités depuis l’affaire des caricatures de Mahomet. A « Charlie Hebdo », il a pris la suite de Philippe Val en mai 2009. Dans le journal, sa place était notamment dans la rubrique « Charb n’aime pas les gens ». Il dessinait régulièrement pour « Fluide Glacial » dans lequel il avait sa chronique : « La fatwa de l’Ayatollah Charb », ainsi que « L’Echo des Savanes », « Télérama », « L’Humanité ». Il a longtemps soutenu le Parti communiste, puis le Front de gauche.

Les 2 individus auto-proclamés intervenants au nom d’Al-Quaeda au Yémen ont tirés de façon quasi-systématique sur l’assemblée blessant certains et tuant de nombreux autres dont les dessinateurs emblématiques du papier, Jean Cabut dit Cabu (76 ans), Philippe Honoré (73 ans), Georges Wolinski (80 ans) et Bernard Verlhac dit Tignous (57 ans) mais aussi Franck Brinsolaro (49 ans) brigadier chargé de la protection de Charb, Elsa Cayat (54 ans), psychanalyste et chroniqueuse, Bernard Maris (68 ans), économiste et chroniqueur, Mustapha Ourrad (56 ans), correcteur, Michel Renaud (69 ans), ancien directeur de cabinet du Maire de Clermont-Ferrand.

victimes-attentats-france-janvier-2015

En s’enfuyant ils tireront sur un agent de police à vélo, Ahmed Merabet (41 ans) allant jusqu’à l’exécuter à terre et désarmé avant de prendre la fuite à bord du véhicule dans lequel ils étaient arrivés.

En parallèle, la France se mobile en apprenant avec horreur l’attaque du journal et des avis de recherches sont réalisés dans les minutes qui suivent. Non loin de là, une policière municipale de 26 ans qui devait être titularisée le lendemain, Clarissa Jean-Philippe a été froidement abattue d’une balle dans le dos et un agent de la voirie blessé dans le quartier de Montrouge. Ces faits d’armes seront attribués à Amedy Coulibali, qui s’avèrera être en contact avec les 2 frères Kouachi. Le vendredi matin, la France s’éveille et le réveil est difficile dans une petite ville de Seine-et-Marne, au nord de Paris, Dammartin-en-Goële, à 9h quand 3 hélicoptères puis 5 survolent le ciel de la bourgade. Des centaines d’hommes et de femmes seront mobilisés pour intercepter les 2 frères terroristes, retranchés dans une imprimerie familiale de la ville en zone artisanale prenant en otage le patron de l’entreprise puis le relâchant vers 10h30.

A 13h, nous apprenons que l’homme qui avait tiré la veille dans le quartier de Montrouge, est entré dans un supermarché casher de la Porte de Vincennes à Paris prenant en otage une dizaine de personnes. Il a froidement abattu en entrant 3 clients, Philippe Braham (45 ans), Yoav Hattab (22 ans), François-Michel Saada (63 ans) et Yohan Cohen (23 ans), employé du magasin. il restera barricadé dans l’épicerie durant 4 longues heures.

De l’autre côté, les frères Kouachi sortent peu avant 17h les armes à la main tirant sur les hommes du Raid qui s’étaient préparés à un assaut. les 2 hommes sont abattus. En même temps, les hommes de la BRI, entrent dans le supermarché tuant Amedy Coulibali qui sortent en courant vers les assaillants. Les otages seront libérés sains et saufs. on déplorera pourtant 4 victimes de plus ce jour.

je-suis-charlie-metro-toulouse

Le samedi, un grand rassemblement aura lieu à Toulouse notamment avec plus de 120 000 personnes et dans de nombreuses villes de France on criera à la liberté et « Je suis Charlie », symbole de ces marches patriotiques et multi-confessions. le lendemain, dimanche 11 janvier 2015, une grande marche républicaine se tiendra à Paris avec François Hollande en tête de cortège accompagné des différents représentants politiques français mais aussi européens et internationaux. on retrouvera ainsi les rivaux d’hier, partenaires de demain dans une lutte fraternelle et commune du terrorisme.

je-suis-charlie-bandeau

 

Laisser un commentaire