Boudu, le mag toulousain qui débarque le 4 Novembre

boudu-couverture-n1C’est un nouveau et ambitieux projet qui s’apprête à voir le jour dans le paysage médiatique toulousain. En effet, le mercredi 4 novembre prochain sortira Boudu, un nouveau mensuel au ton décalé mais sérieux selon ses propres auteurs.

Des auteurs qui ont pour particularité d’avoir usé leurs fonds de culottes (on utilise encore cette expression en 2015 ou pas ?) sur les bancs de l’école de Journalisme de Toulouse. Certains, dont Jean Couderc et Sebastien Vaissière ont fait partie de l’aventure de feu Toulouse Mag. Et force est de constater que depuis sa disparition il subsistait un créneau vacant. C’est donc une équipe dynamique et surmotivée qui a pris à bras le corps ce pari, avec toutes les contingences logistiques que cela implique. A une époque ou soit disant (foutaises…) la presse ne fait plus recette, le pari a le mérite d’être relevé.

C’est donc tout naturellement que ces jeunes (l’est on encore vraiment à 38 ans ?…) ont fait appel à la solidarité collective en postant leur projet sur la plateforme collaborative KisskissBankbank (voir lien en fin d’article) pour booster à la fois leur notoriété et gagner du temps sur la commercialisation, l’affichage publicitaire, la création du site web, etc…).

Et Boudu con, ce fut un vrai succès, qui a même dépassé les attentes. A l’heure ou j’écris cet article, et après m’être moi même délesté de quelques deniers personnels) le compteur affiche 13 951 euros, alors que l’objectif initial était de 8 000. 222 collaborateurs, dont votre serviteur donc, ont cru bon de soutenir ce projet, séduits par les premiers échos et la ligne éditoriale annoncée.

Boudu mettra l’actualité en perspective au travers d’enquêtes, reportages, récits ou interviews fleuves. Il présentera des parcours et histoires méconnues, des personnalités et des sujets dont on pensait avoir fait le tour (j’en ai quelques un à proposer à la rédac de Boudu, à bons entendeurs…)  Dans Boudu, toutes les histoires ont vocation à être publiées, pour peu qu’elles relèvent de l’aventure humaine.

C’est donc avec impatience que nous attendons le lancement de ce mensuel qui à n’en pas doute, figurera en bonne place dans les kiosques toulousains. Encore un peu de patience, Boudu arrive …

Pour faire partie de l’aventure : http://www.kisskissbankbank.com/boudu

Laisser un commentaire