Semaine du rein du 5 au 12 mars : dépistage gratuit et anonyme.

semaine-du-rein-2016Durant 8 jours, du samedi 5 au samedi 12 mars, une caravane sanitaire sera installée Place Saint Georges à Toulouse. Plus de 40 personnes (infirmiers et aides-soignants de la Clinique Néphrologique Saint Exupéry, bénévoles de la FNAIR Midi-Pyrénées et étudiants en diététique) proposeront un dépistage anonyme, gratuit et sans rendez-vous à tous ceux qui souhaitent vérifier le bon fonctionnement de leurs reins.

Parce que 205 (14,59%) sur les 1 455 personnes dépistées l’année dernière ne savaient pas qu’elles souffraient d’hypertension artérielle et que 342 (23,51%) présentaient un résultat positif au dépistage de protéinurie et d’hématurie synonyme de problèmes aux reins, la Clinique Néphrologique Saint Exupéry en partenariat avec la FNAIR Midi-Pyrénées (Fédération Nationale d’Aide aux Insuffisants Rénaux) a décidé d’organiser à nouveau un dépistage des maladies rénales.
 
Cette année, l’opération prend une nouvelle ampleur, le dépistage anonyme et gratuit par bandelette urinaire et mesure de la pression artérielle se déroulant sur 8 jours Place Saint Georges à Toulouse. Pour cette 3ème édition, l’objectif est bien de s’inscrire dans une logique de prévention et non dans une logique de soin.
 
Les reins sont indispensables à la vie. Or peu de personnes connaissent leurs fonctions voire même leurs emplacements… Maladie la plus répandue, l’insuffisance rénale touche 3 millions de personnes en France. Evoluant à bas bruit, sans symptôme ressenti, la maladie rénale se diagnostique bien souvent trop tard alors qu’une prise en charge précoce et appropriée permet de ralentir ou de stopper son évolution. En France, 1 personne sur 20 a une maladie rénale sans le savoir…
 
Diabète, hypertension artérielle, toxicité rénale de certains médicaments, malformation congénitale ou maladie héréditaire sont autant de pathologies qui peuvent être à l’origine d’une maladie rénale… Mais une perte d’appétit, des nausées, une fatigue importante, un trouble du sommeil, un besoin d’uriner la nuit… sont autant de signes avant-coureurs qui doivent alerter.
 
En Midi-Pyrénées, 3 328 personnes présentent une insuffisance rénale chronique. Parmi elles, 1 769 sont dialysées et 1 559 patients sont porteurs d’un greffon rénal. 504 sont en attente d’une greffe de rein…
 
Après l’administration d’un questionnaire simple et rapide, un test par bandelette urinaire permettra de détecter la présence de protéinurie (protéine) et d’hématurie (sang) dans les urines. La prise de tension artérielle déterminera quant à elle la présence d’une hypertension artérielle, cause souvent de l’insuffisance rénale.
 
Projection de films, dépliants, échanges avec les infirmiers permettront de compléter l’information.
 
Pour sensibiliser le plus largement possible le grand public à l’importance d’un dépistage précoce, près de 20 000 flacons seront distribués dans Toulouse aux sorties des bouches de métro.
 
DÉPISTAGE GRATUIT « UN REIN C’EST PAS RIEN »
Du samedi 5 mars au samedi 12 mars de 10h à 19h : Place Saint-Georges à Toulouse

Laisser un commentaire