Sigfox et Altice deviennent partenaire dans l’internet des objets connectés.

sigfox-ludovic-moanEn ce début de semaine, Altice, le groupe de Numéricâble et SFR annonçait un « partenariat stratégique » avec Sigfox, la société toulousaine spécialisée dans l’internet des objets. plus d’intégrer cette technologie à l’offre de services d’Altice, les clients du groupe fondé par Patrick Drahi pourront également bénéficier de la connectivité Sigfox.

Alors que Ludovic Le Moan, patron de Sigfox s’était exprimé le mois dernier afin de dénoncer le « bashing » effectué par Orange et Bouygues Télécom contre sa technologie, l’entreprise spécialisée dans l’internet des objets réalise un partenariat de choix avec un acteur importants dans les télécoms mondiaux.

« Nous sommes convaincus que le marché de l’Internet des Objets est une opportunité à saisir dès aujourd’hui, avec une vision mondiale », explique Michel Combes, Directeur des opérations d’Altice et Président-directeur général de SFR, dans un communiqué. « Les volumes porteront sur des milliards de connexions. Avec Sigfox, nous partageons la même vision entrepreneuriale et la même volonté d’aller conquérir de nouveaux marchés. La disponibilité de l’offre Sigfox permet enfin d’apporter dès aujourd’hui des solutions à nos clients entreprises ».
 
Ce partenariat permettra également aux clients SFR de bénéficier de la connectivité Sigfox et pourront l’utiliser, s’ils le souhaitent, en complément d’autres technologies comme la 4G ou le wifi, pour se connecter à un objet ou une machine.

A noter que Orange utilise la technologie concurrente LoRa tout comme Bouygues Télécom qui a d’ailleurs créé en février dernier Objenious, filiale destinée uniquement aux objets connectés. Bouygues dispose déjà de quinze villes couvertes et d’ici la fin de l’année 2016, 4.000 antennes seront opérationnelles.

A l’horizon 2020, il devrait y avoir en circulation entre 50 et 200 milliards d’objets connectés (selon les experts de CISCO, IDC et de l’Institut Montaigne), de la cafetière en passant par la machine à laver jusqu’aux habits chargés de relever des données biométriques en continu. Près de la moitié de ces futurs dispositifs seront reliés à un réseau via une connexion bas débit permettant d’envoyer de petits paquets de données (quelques octets) avec un faible coût énergétique et donc pour une longue durée de fonctionnement.

La technologie LoRa : (image Bouygues Télécom)

lora-shema-bygtel

La technologie Sigfox :  (image Sigfox)

sigfox-shema

Laisser un commentaire