Fred Radix au Bascala : le Siffleur et son quatuor à cordes vous enchantent le 15 avril prochain.

fred-radix-le-siffleurMusique, poésie, humour… et sifflet. Voici les maitres mots de cet artiste aux multiples talents. Fred Radix, plus communément appelé « le Siffleur », vous propose d’embarquer avec lui dans son univers quelque peu décalé. Un moment qui s’annonce à la fois empli d’ironie, de rythmes joyeux, et de douceur de vivre. Avant la présentation de son spectacle à la salle Le Bascala à Bruguières, le 15 avril prochain, WebToulousain a eu la chance d’échanger avec ce sympathique virtuose, plein de fantaisie et de bonne humeur. Rencontre.

Dans sa salle de bain, dans sa cuisine, en marchant dans la rue, en bricolant… Sans raison particulière et traduisant souvent une certaine gaieté, siffler est un acte familier pour un bon nombre d’entre nous. Pour Fred Radix, c’est devenu un mode de vie, et un talent à cultiver au quotidien. Sifflotant à tue-tête depuis sa plus tendre enfance, il se considère  comme une personne foncièrement joyeuse et positive.

A la base comédien, musicien et chanteur, c’est au fil du temps que ce jeune prodige prend réellement conscience de son don supplémentaire. «J’ai toujours sifflé. Dans mon premier spectacle qui était un show musical, il y avait simplement un sketch de quelques minutes dans lequel je reprenais Carmen de Bizet en sifflant. J’ai eu beaucoup de retours positifs sur ce  passage, de gens qui me disaient que je sifflais bien… ». Une particularité à exploiter.

Aujourd’hui, le sifflet, qu’il défend  comme un « instrument » dont tout le monde est en mesure de se servir dans la vie courante,  devient l’élément principal de son nouveau spectacle. Il s’en sert pour donner une dimension toute spéciale au personnage qu’il interprète sur scène. « Dans ce spectacle, je suis un comédien qui interprète un siffleur ». Accompagné d’un quatuor à cordes, ce curieux mélomane régale son public  avec ses interprétations d’un nouveau genre, réunissant quelques grands classiques musicaux. Mozart, Schubert…Mais aussi des airs incontournables comme certaines musiques de films, jusqu’à des thèmes plus actuels, raviront les amoureux de mélodies emblématiques.

Fred Radix  fait de « l’humour musical », tel qu’il se plait à le nommer. Lorsqu’il parle entre les morceaux, on découvre un personnage enjoué et burlesque. Ayant particulièrement à cœur de valoriser ce qu’il appelle  « le divertissement culturel », l’artiste s’attache à ce que les gens vivent en sa compagnie, un moment d’évasion avant tout. « Mon objectif, est que le temps de mon spectacle, les gens puissent oublier tout ce qui peut les tracasser au quotidien, et retrouver une certaine légèreté. Siffler appelle à la joie. Je les invite à participer, à siffler avec moi. Je les emmène dans un univers qui de prime abord semble avoir une dimension professionnelle, en leur montrant qu’on peut partir tous ensemble dans quelque chose de très convivial».

Le Siffleur le reconnait aussi : Pour maitriser cet art, un entrainement quotidien lui est nécessaire. « Bien sûr, tout comme la voix pour un chanteur, ou la pratique d’un instrument de musique, siffler se travaille. Je fais des gammes, je m’entraine, je m’échauffe…Une bonne connaissance de la musique s’impose. Pour ma part, j’ai du travailler le répertoire classique que je ne maitrisais pas forcément très bien au départ ».

Coté mise en scène, Fred Radix explique : « Ce spectacle a été créé en plusieurs fois. Au début c’était du spectacle de rue. J’avais mis sur pied une démonstration que j’appelais la sieste sifflée. Cela durait environ 30 minutes et j’invitais les gens par les airs que je sifflais, à se laisser aller jusqu’à presque s’endormir, avant de repartir vers quelque chose de plus vivant, et plus drôle. Devant le succès rencontré, j’ai allongé de 45 minutes…Puis j’ai ensuite emmené ce concept au théâtre, pour en faire un spectacle qui dure 1h10. »

Aujourd’hui, ce récital, de par son coté «  à part », a trouvé la recette idéale. Il se démarque avec la richesse des thèmes que l’on y retrouve. Fred Radix casse les codes du concert classique. Sa dérision amuse, sa technique épate, son talent émeut.

Pour les spectateurs avides  de musique, d’humour, et de culture, le rendez-vous est donc pris. Mais Fred Radix, tout juste sorti de Bobino à Paris, poursuit t également une tournée à travers toute la France, avec pas moins de 90 dates annoncées. Il s’en réjouit : « Beaucoup de dates arrivent. Je ferai une pause cet été, pour reprendre la route dès le mois de Septembre, avant d’entamer une nouvelle série de spectacles à Paris. Tout ne fait que commencer ».

Lorsqu’il évoque sa venue à Bruguières, tout près de Toulouse, c’est avec un plaisir non dissimulé. « Je ne suis encore jamais venu siffler ; mais j’ai joué dans plusieurs théâtres de Toulouse. Dans le cadre d’un festival, j’étais venu avec ma première compagnie de théâtre de rue. Nous avions joué des extraits acoustiques en ville. Je n’ai que de bons souvenirs de votre ville ».

Un enthousiasme que le Siffleur devrait largement pouvoir partager avec le public  toulousain venu savourer qualité, fraicheur, originalité , au cœur d’un joli moment poétique, musical,  humoristique… Et sifflé !

 

FRED RADIX : LE SIFFLEUR
vendredi 15 avril 2016 à 21h
Le Bascala, 12 Rue de la Briqueterie, 31150 Bruguières
05 61 82 64 37
Tarifs : Plein tarif : 23 € | Tarif réduit : 18 €
Plus d’informations : www.le-bascala.com
Billetterie : http://www.rodrigue.fr/transact/venteenligne.asp?WCI=PANIER_listeseances&IDStructure=394&IDManif=60
 

Laisser un commentaire