Marco, le bachelor 2016 nous ouvre les portes de son jardin secret.

Bachelor le gentleman celibataire - Saison 3 10 CopierTout le monde est à la recherche du grand amour, mais parfois le chemin peut être long et semé d’embûches mais l’important est d’y croire et d’être patient. L’amour est le but de plusieurs émissions de télé-réalité comme les princes de l’amour, qui veut épouser mon fils…

Gaëlle, notre rédactrice en chef, s’est penché sur le pétillant et solaire Bachelor 2016, Gian Marco alias Marco.

Celui-ci s’est lancé le défi de trouver l’amour dans la nouvelle saison diffusé tous les lundi en prime-time sur NT1.

Après Olivier, Steven, Karl, Adriano, Paul maintenant c’est Marco qui se lance dans cette magnifique aventure humaine.

Lors d’une de ces journées de travail, Gaëlle, a eu le plaisir de pouvoir évoquer avec Marco, sa vie et son aventure.

Marco, parlez nous un peu de vous ?

Je suis un jeune homme de 34 ans. J’ai fini mes études d’ingénieur dans la magnifique ville de Paris à l’école nationale supérieure d’arts et métiers (ENSAM). Je suis quelqu’un de très sportif. J’ai un tempérament énergique, solaire. doux, sincère…

Pourquoi avoir choisi de participer à l’émission « The Bachelor » plutôt qu’une autre ?

C’est un peu par hasard. J’ai refusé à plusieurs reprises les demandes de participation à diverses émissions de télé-réalité. Là, cela faisait plus d’un an que j’étais célibataire, la production est super, le concept était intéressant et le bachelor a le plaisir de voyager, une de mes passions.

Existe t’il le même concept en Italie ?

Oui, , mais c’est un concept totalement différent.

Après le tournage, avec vous gardé contact avec les prétendantes ?

Bien sur, c’est une belle aventure humaine.

J’ai gardé de très bon contact avec la production car je l’ai trouvé vraiment sympa.
J’ai aussi gardé contact avec certaines des prétendantes mais j’attends la fin de la diffusion pour reprendre attache.

Votre maman est importante dans votre vie, l’écoutez vous quand elle vous donne des conseils ?

J’ai beaucoup de respect pour ma mère. C’est une femme qui a beaucoup d’expérience. Après comme vous avez pu le voir, j’écoute ses conseils mais c’est moi qui décide. Ce n’est pas toujours évident, car nous avons tous les deux, deux forts caractères.

Pour vous, comment est la femme idéale ?

Il n’y a pas de portrait de femme idéale.

Je cherche juste une femme avec des valeurs mais pas de règles. Une femme libre, qui a des rêves, des projets et surtout qui soit indépendante.

Quelles sont les qualités que vous recherché ?
Je cherche une femme qui a de l’humour, qui soit solaire comme moi. Une personne souriante, mais aussi courageuse. Mais la principale qualité que je recherche est la patience.

N’est ce pas trop dur de quitter son pays natal ?

Vous savez j’ai du partir à San-Franscico très jeune, et après Paris pour finir les études. En fait, cela m’a aidé à devenir ce que je suis aujourd’hui.

Vous avez plusieurs cordes à votre arc, est ce une passion pour vous ?

J’ai depuis tout petit, une passion dévorante pour le cinéma, le théâtre, la photo. Mais j’étais très timide.

J’ai eu le plaisir de jouer des petits rôles dans RIS, Don Matteo…
mais je n’aime pas le concept italien, j’ai donc laissé tombé.

Vous travaillez avec votre maman dans la société Amapure, présentez nous en quelques mots cette société ?

Amapure, c’est la première gamme de produits créés à partir de matières premières pures, de qualités. Des matières premières que nous allons cherché en Mongolie, de Chine….

Ces matières premières sont ensuite travaillées par nos teinturiers italiens. La marque comprend des accessoires de modes (sac, foulard), mais aussi des pulls. Nous comptons des magasins en Europe mais aussi aux États-Unis et au Japon. Vous pouvez découvrir cette marque sur le site : http://www.ama-pure.com/index-fr.html .

La finale approche à grand pas, nous nous posons tous la question, Avec qui le beau Marco va t’il repartir ? La réponse : rendez vous le lundi 2 mai à partir de 20h50 sur NT1.

Mais que ce soit ici ou ailleurs, Marco a droit au bonheur !

Nous souhaitons donc bonne chance pour la suite à ce talentueux Marco.

Laisser un commentaire