Dans les coulisses du RAID avec Fiamenghi.

dans-le-secret-de-lactionOn continue de remplir les colonnes de cette chronique littéraire qui vous plaît tant, avec un témoignage choc, une nouvelle intromission dans des coulisses si difficiles d’accès d’ordinaires : celles du RAID, par l’un des hommes qui en a été à la tête, Jean-Louis Fiamenghi, dit « Fiam ». Si vous avez toujours rêvé de savoir ce qu’il se passait dans les rangs des forces spéciales, cet ouvrage, « Dans le secret de l’action », vous en diras beaucoup mais dès lors quelques éléments à lire ici.

Lui qui a connu les grandes heures de l’Antigang, les nombreuses interpellations à risque, les hommes que l’on perd comme l’on perd un membre de sa famille, les protections rapprochées de personnalités (mention spéciale pour l’émouvant passage sur la Protection du Pape Jean Paul II). Un livre tout en émotions, contrairement à l’image virile véhiculée d’ordinaire par ces services de l’Etat. Des hommes prêts à jouer leur vie pour sauver les nôtres ( retours sur les tragiques événements récents de notre pays).

Fiam évoque aussi son rapport si particulier à la Corse, cette terre où il a participé entre autres à l’arrestation d’Ivan Colonna et qui aura été le théâtre de tant d’affaires. Témoignage rare d’un homme au coeur de l’action. Qui assiste impuissant devant son écran aux opérations de l’affaire Charlie Hebdo, pestant contre cette nouvelle ère de communication à tout crin qui entrave les opérations policières en livrant de précieux indices aux terroristes.

Cet ouvrage, passionnant et alerte, est aussi l’occasion de découvrir, il y a prescription, le rôle central joué par Fiam lors de l’interpellation tragique de l’ennemi public numéro 1, Jacques Mesrine. IL est l’un des cinq hommes qui ont jailli du camion bâché, le premier à sortir de l’ombre. Une dualité de sentiments d’autant plus poignante que Fiam et Mesrine ont longuement échangé en prison, l’un rentrant dans l’intimité de l’autre. C’est donc cet extrait que nous vous livrerons pour vous mettre en haleine et vous enjoindre à dévorer, comme nous l’avons fait, ce témoignage précieux.

« Suis-je le premier à hurler “Police !” puis “Bouge pas !”? Je n’en sais rien. Je n’entends que ma voix. C’est le moment où l’on se retrouve seul avec soi-même. On ne pense qu’à la mission. » Jacques Mesrine, à cet instant, se penche en avant d’un geste sec, trop rapidement pour sa ceinture de sécurité qui bloque son élan. « Le mouvement est brusque. Si brusque qu’il en paraît menaçant, écrit l’ Je crois bien avoir crié à nouveau “Bouge pas !” Je m’attends à voir Mesrine brandir une arme. Je sais, nous savons tous de quoi il est capable. Ce sera lui ou moi. Lui ou nous. L’index de ma main droite glisse vers la détente. Je la presse. Sans aucune hésitation.  »

Dans le secret de l’action, Jean Louis Fiamenghi, Mareuil Editions, 19 euros

Laisser un commentaire