Rencontre avec Awa Ly, première partie de Jain à Toulouse.

awa7Comme nous vous le présentions en début de semaine, Awa Ly assurait la première partie du concert de Jain au Bikini le 27 avril dernier pour 5 titres. La parisienne d’origine sénégalaise nous avez donné rendez-vous pour l’occasion dans cette salle toulousaine mythique. Retour sur cette rencontre.

Nous avions rendez-vous, un collègue et moi, avec Awa Ly au Bikini juste après sa prestation. Nous avons eu la chance d’assister à la performance qui su séduire une salle remplie de 1500 personnes venues voir Jain et que la belle Awa Ly a sur conquérir en seulement quelques titres de son nouvel album sorti il y a tout juste un mois. La salle a accueilli Awa avec plaisir et émotion, l’artiste aime échanger avec le public, ses titres frappent fort, elle est engagée, profondément humaine, parle de l’actualité, des sujets qui la touche (les migrants, les morts de Lampeduza, la religion). Pour son 1er passage à Toulouse, elle fut surprise et heureuse de voir autant de monde pour une 1er partie, reprendre avec elle le refrains de chansons que nombreux d’entres eux découvraient pour la première fois. Ce n’était pas mon cas, je connaissais déjà bien la voix et les compositions de Awa et j’avais d’ailleurs eu la chance de la découvrir il y a quelques années de cela.

Ce soir là, 21h, toutes les lumières se concentrent sur une grande femme aux jambes noires longues et effilées, un guitariste juste à sa droite et un bras de micro face à elle. Le concert se voudra intimiste et c’est sans doute ce qui créera la magie. A peine le second titre commencé, la salle reprend le refrain avec Awa Ly qui intermède ses titres de ses commentaires toujours justes et efficaces. Elle terminera la soirée par un selfie vidéo où le public sera sollicité pour jouer le jeu du refrain de son titre phare.

Nous l’avons rencontré après son concert, une rencontre qui ressemble à Awa, chaleureuse et humaine ; son charisme et sa simplicité ont fait le reste… Mon collègue et moi sommes restés sous le charme de la chanteuse. Elle nous parle tout en dînant et en s’excusant de manger pendant l’interview à plusieurs reprises. Elle nous lâchera « je n’ai rien pu avaler avant de passer sur scène tellement j’étais anxieuse et excitée », comme pour s’excuser à nouveau du faible désagrément. Awa regrette de ne pas avoir le tant de visiter Toulouse pour sa première venue dans la région, nous parle de ses projets, de son parcours, du concert avec Michel Jonaz au Casino de Paris, de la sortie de son album, nous pourrions passer des heures à l’écouter, elle a un mot pour le Bikini, Hervé et ses collaborateurs. « Ils sont très protecteurs ici, adorables, j’ai l’impression d’être à la maison, d’être de la famille alors que je ne les connaissais pas du tout il y a encore quelques heures. »

 

C’est la première fois que tu viens à Toulouse ?

Oui c’est la toute première fois que je viens dans la région et d’ailleurs je suis déçue de ne pas avoir eu le temps de visiter un peu Toulouse bien sûr mais aussi Albi, Rodez ou Carcassonne. Carcassonne d’ailleurs, rien que le nom est magique. Mais je reviendrais et je prendrais le temps de visiter toute votre magnifique région.

Tu habites en Italie ?

Ca fait 16 ans oui que j’habite en Italie. J’adore ce pays et il m’a très bien adopté. Je suis de région parisienne, d’origine sénégalaise et je n’ai aucun lien avec l’Italie mais vraiment je m’y plais à y vivre. La vie est tellement plus simple là bas, c’est aussi très inspirant pour moi, pour mes textes et mes mélodies. C’est un pays chantant.

Tu t’attendais à un tel public ce soir à Toulouse ?

Ni à Toulouse, ni ailleurs, je m’étonne à chaque fois d’un public qui ne vient pas pour moi, je fais des premières parties pour Jain mais aussi pour Faada Freddy et donc les gens ne viennent pas pour moi. Les gens de viennent pas pour les premières parties et sont souvent navrés qu’il y en ait une. Mais j’ai eu un très bel accueil et ce soir c’était magique. Je ne dis pas ça à chaque fois mais le public était attentif et attentionné.

 

Awa Ly reviendra à Toulouse en 2017, nous ne manquerons pas de vous donner les dates et les informations en tant voulu, en attendant vous pouvez vous procurer son disque à la Fnac, chez les disquaires et sur le net. Un conseil, ne passez surtout pas à côté d’Awa Ly qui vous émouvra de ses textes et ses mélodies.

 

Vos avis, vos commentaires…

Nivue Niconnue Ne sachant pas qu’il y avait une première partie au concert de Jain ce soir, j’ai été un peu déçue lorsque je l’ai appris… J’ai donc fait des recherches pour savoir qui était cette fameuse première partie et vous ai découverte ainsi que votre magnifique chanson ‘Let me love you’… Le clip m’a donné les larmes aux yeux…et votre voix ! Bref, je n’ai qu’une seule hâte maintenant c’est de venir vous découvrir ce soir.

Romuald Herrisé Excellente soirée toulousaine, avec deux ambianceuses , très très sérieuses ! Bravo ! joli Clip z’aussi !

Magali Nivault Bravo pour la première partie de Jain. Belle voix, musique à nous faire « flotter », commentaires sympas… Je vais acheter l’album !

Aurélie Vaugrenard Super Awa! Très contente pour toi! 🙂 bises

 

Laisser un commentaire