PTDN #16 : Moi, Marie, Parisienne, Débordée et…Désolée !

WT-petits-tracas-de-nanas

HEYYYYYYY !!!!!!!!

Salut mes nanas !

Oui je sais, là vraiment c’est déconné ! Plus d’un mois que je ne donne aucun signe de vie, rien, que dalle, comme ça, sans la moindre explication !

Et voilà que je me permets de débarquer à nouveau dans vos vies, sans prévenir, la bouche en cœur et comme si de rien n’était ! Je comprends votre agacement…

Moi-même, lorsque Marius m’a plaquée à sa manière, en esquivant du jour au lendemain mes textos, appels et lettres en tout genre…Ben je l’ai pas super bien vécu ! Puis…Il est revenu avec sa petite bouille d’amour, ses sourcils levés vers le ciel version Bourriquet, confus, navré, accompagné de ses plus sincères excuses…Je ne vais pas vous mentir…J’avais anticipé ce jour en préparant les quelques douzaines de quatre vérités que j’avais à lui dire. J’avais prévu de le traiter de salaud, éventuellement de lui coller une tarte à cinq doits à travers la gueule et de lui manifester fermement mon plus profond désir de ne jamais le revoir !

Bon finalement…. Je lui ai sauté au cou, l’ai embrassé langoureusement, lui ai dit qu’il m’avait manqué horriblement…Et que je l’aimais. J’ai fait ma loveuse de merde, oui, clairement !

Des semaines que je chialais de son absence, je trouvais quand même un peu con de le jeter juste au moment où pour mon plus grand bonheur, il se décidait à réapparaitre.

Faible? Moi? Peut-être selon comment on voit les choses…Je pense seulement que le pardon est nécessaire à l’épanouissement. Je pense surtout que l’amour est plus fort que tout ! Si c’est cela être faible, alors je l’assume pleinement !

En fait je dirais même que savoir pardonner et laisser passer les sentiments avant un excès de fierté pourrait même s’avérer être une force au contraire!

Certains trouveront ça facile…On te fait morfler, et puis on te demande pardon et tout s’efface?

Ben…Moi je considère que c’est une sacrée preuve d’intelligence de savoir reconnaître ses torts. Cela représente aussi une certaine forme de courage ! Et puis quelqu’un qui ne vous aime pas, ou de foncièrement mauvais ne vous demandera jamais de l’excuser, il jouira tout le reste de sa vie du mal qu’il vous a fait, avec fierté.

Alors pour toute ces raisons… Parce que je suis une fille bien, intelligente, courageuse et que vous êtes fortes,  parce que je crois en ce lien qui nous unit, je vous demande de bien vouloir m’excuser  pour cette longue absence les filles…Croyez-moi, j’ai attendu ces retrouvailles sans doute encore plus que vous !

J’ai quand même à cœur de vous donner quelques explications auxquelles vous avez droit !

La vérité, c’est que ma vie a littéralement basculée ! C’est bien simple, tout a changé ! J’ai changé de ville, de maison, de boulot, de mec…Ah non, pas de mec non ! 🙂

Depuis un petit peu plus d’un mois, je suis devenue Parisienne ! Je ne soupçonnais pas à quel point ce nouveau titre me prendrait autant de temps !

J’ai quitté mon sud, la ville chérie qui m’a vue naitre et grandir, la maison familiale avec clim et piscine à disposition, la mer et le soleil cognant ma peau presque 365 jours par an…

Pour le métro, la pollution, les pickpockets, les 15m2 à 700 balles, un climat incertain…Mais aussi …Pour la majestueuse Tour Eiffel, Les Champs-Elysées (la plus belle avenue du monde), la culture à chaque coin de rue, la magie d’une capitale qui ne dort jamais, un travail qui me plait réellement…Et accessoirement, pour Marius !

J’aime Paris, vraiment…Mais pour être pleinement honnête, ce petit con aurait été tout aussi capable de m’entrainer dans un village tel que Poil ou Montcuq !

A quoi ressemble ma vie ici? A un quotidien à gérer. Tout connement !

Celui-ci se caractérise par des courses alimentaires, des courses contre la montre, un métier prenant, (Attendez, parfois je commence à 7h et finis à 22h !!!), quelques heures de sommeil manquantes…Mais aussi des jours « OFF » dans les plus beaux endroits de cette si belle ville et accessoirement encore une fois, le bonheur inouï de pouvoir quotidiennement me blottir contre l’homme que j’aime.

A tous ceux qui se demandent encore ce qui a bien pu me passer par la tête pour rejoindre cette vie de fou, qu’on se le dise, je n’échangerais ma place pour rien au monde !

Tout ça pour vous dire…J’ai manqué de temps…Je sais que vous comprenez cependant… C’est aussi à cela qu’on reconnaît les vraies copines d’ailleurs ! Ce sont celles qu’on retrouve parfois après trois plombes sans les avoir ni vues, ni entendues , sans qu’elles ne vous en fassent le reproche, et avec la sensation de les avoir quittées la veille !

Ah, sinon : Mon rouge à lèvres anti transfert tient toujours aussi bien, j’ai un peu éclairci mes cheveux…J’ai renoncé à tenter des les discipliner avec un fer à lisser, et je me suis acheté une nouvelle robe et une combi short, le tout pour seulement 20 euros dans un super magasin que je n’ai pas le droit de citer ici, mais dont les initiales sont H et M !

Et au fait…Il m’arrive aussi parfois, même si je suis « faible », de gueuler sur Marius !

Voilà, ça au moins ce sont de vraies nouvelles ! Verdict? Suis-je pardonnée ? 🙂

Je vous laisse, je dois filer acheter des billets de train ! Au mois d’août, je me casse à Hyères !

A vendredi prochain les filles  (Normalement). D’ici là, ne vous tracassez pas trop !

KISS

Marie.

2 pensées sur “PTDN #16 : Moi, Marie, Parisienne, Débordée et…Désolée !

Laisser un commentaire