PTDN #19 : Ne rends pas les choses plus difficiles…

WT-petits-tracas-de-nanas

Salut les copines !

J’espère que vous allez bien.

Je vous écris un peu à la « va vite », un peu bousculée, sur le coin d’une de ces toutes petites tables rondes de bistrot parisien.

Le timing est serré…Il est précisément 9h36, et je reprends le boulot…A 14 h ! Autant vous dire que c’est un peu la panique à bord. Je dois encore retourner chez moi, me démaquiller, me remaquiller, changer de fringues, tenter de remettre ma chevelure indisciplinée en ordre…

C’est vendredi, dernière ligne droite avant le week-end; et j’avoue je commence à me languir la fin de cette journée…J’adore mon taf, c’est pas la question, mais là vraiment je commence à être naze…

Sinon, faut que je vous dise…Ce matin, j’ai pris mon courage à deux mains ! Je l’ai enfin pris entre quatre yeux, lui ai vidé mon sac et ne me suis pas même laissé une seconde attendrir par son incroyable pouvoir de séduction ! Je suis extrêmement fière de moi !

Ce matin, j’ai enfin dit STOP à mon pot de Nutella !

Il était là, tel un fourbe dans le placard à la porte entrouverte, à m’observer, m’aguicher, m’appeler….Alors à un moment donné, je suis allé le chercher, je l’ai posé sur la table, je nous ai mis bien face à face, et je lui ai dit que ça ne pouvait plus continuer comme ça…Que je voulais rester une femme libre et enfin reprendre le contrôle sur mes décisions et sur ma vie !

Bien-sur, il a tenté de me déstabiliser, bien-sur j’ai failli craquer…Mais j’ai tenu bon ! J’ai même été jusqu’à lui dire que depuis quelques temps, ce n’était plus pareil…Que je n’éprouvais plus le même désir, le même plaisir, qu’il était devenu une espèce de mauvaise habitude…Mouais, j’ai peut-être été un peu dure sur ce coup là…Mais merde fallait qu’il lâche l’affaire !

J’ai bien vu que je lui faisais mal…Je lisais dans son regard : (Oui, parce que dans mon monde à moi, les pots de Nutella ont un regard…) : « Mais Marie, si vraiment tu ne veux plus de moi, pourquoi es-tu venu me chercher encore dans le rayon de Franprix? Je ne demandais rien…Pourquoi reviens-tu sans arrêt vers moi? Si c’est pour à mi- pot, me dire à chaque fois que c’est fini entre nous, que nous n’avons aucun avenir possible…Tu veux que je périme, seul, abandonné de tous, dans mon infinie douleur…Eh bien ce n’est carrément pas cool ! C’est criminel même ! »

Tout à coup, j’ai senti les larmes monter en lui…(Oui, parce que dans mon monde à moi, les pots de Nutella, ça chiale !) Alors, pour le calmer…Et peut-être parce que j’en avais un peu envie aussi…Mais bon, sans trop lui laisser d’espoir parce que merde, j’avais été claire, je lui ai délicatement volée la quantité d’une petite cuillère à café…

J’ai culpabilisé, un peu…Mais putain qu’est-ce que c’était bon !

Je vous laisse, j’entends ma balance qui gueule (Oui, parce que dans mon monde à moi, les balances…Ca gueule !), je vais la prendre entre quatre yeux !

A vendredi prochain les filles ! D’ici là, ne vous tracassez pas trop…

Kiss.

Marie.

 

Une pensée sur “PTDN #19 : Ne rends pas les choses plus difficiles…

Laisser un commentaire