Découverte d’Ana & Bloz : auteurs de la BD « Seule à la récré »

Lors d’une balade dans le rayon BD de la FNAC, Gaëlle, notre rédactrice et sa fille sont tombées sur votre premier ouvrage,la BD « Seule à la récré ».
Ma fille, qui adore bouquiner, a pris plaisir à la lire. Le thème étant très intéressant et peu abordé voir pas assez, nous avons décidé de mettre à l’honneur la BD et son auteur.

« Seule à la récré » évoque un thème très intéressant à savoir le harcélement scolaire. Etant touchée par cette histoire, nous avons donc décidé de mettre à l’honneur son auteur. Ana a accepté et s’est confiée à coeurs ouvert à notre redactrice en chef.

Ana, en quelques mots, présentez-vous à nos lecteurs ? Qui est Bloz ?

Je m’appelle Anaïs, j’ai 18 ans, et je suis étudiante. Je suis également la co-scénariste de la BD «seule à la récré», sortie le 4 octobre dernier aux éditions Bamboo. J’ai réalisé cette première bande dessinée avec mon père, Bloz, dessinateur de BD depuis plus de 20 ans.

Comment vous est venue l’idée de réaliser une BD sur ce thème ?

Tout d’abord il faut savoir que l’histoire de la petite Emma est très largement inspirée de faits réels, car en effet, Emma, c’est moi. J’ai été victime de harcèlement durant trois ans à l’école primaire et mon père et moi avons toujours eu envie d’en parler, de partager cette expérience dans de but de pouvoir aider des enfants qui se trouveraient dans la même situation aujourd’hui. L’idée de faire une BD à ce sujet nous trottait dans la tête depuis plusieurs années mais ce n’est vraiment qu’en retombant dans la même classe que ma harceleuse au lycée que nous avons décidé de sauter le pas et de se lancer dans la création de cette BD. L’idée de faire une bande dessinée nous a parue évidente étant donné que papa était déjà dessinateur depuis bien longtemps. De plus, nous avons pensé qu’une BD serait beaucoup plus accessible pour les enfants concernés qu’un roman ou tout autre type d’ouvrage.

Dans votre « Préambule », vous nous faites, si je puis dire l’honneur de nous parler de vous et de nous confier votre histoire (douloureuse face au harcèlement). Est ce que le fait d’en reparler à travers cette histoire n’a pas été trop dur pour vous ?

J’ai la chance de m’être bien sortie de cette histoire. Aujourd’hui j’arrive à en parler librement et de manière assez détachée ce qui n’est pas le cas de nombreux harcelés qui gardent des séquelles et des complexes à vie. Je pense que mes parents m’ont changé d’école juste à temps et que cela m’a permis de reprendre une vie normale et surtout de refaire ma vie en faisant abstraction du passé.

L’écriture de cet album m’a bien évidemment rappelé de tristes souvenirs d’enfance mais si cela peut aider d’autres enfants, ça en vaut la peine.

Pensez vous qu’à l’heure actuelle, dans les établissements scolaires, ce thème-là soit évoqué et surtout pensez vous qu’il y est des vrais solutions face à cela ? Que l’équipe éducative soit opérationnelle et prête à y être confronté ?

En ce qui me concerne, la directrice de mon école primaire ne voulait pas en entendre parler, elle soutenait ma harceleuse quoi qu’elle fasse et disait à mes parents que le problème venait de moi, que je n’étais pas sociable et que je devais consulter en psychologue. Par la suite, au collège, j’ai proposé à notre conseillère principale d’éducation de faire une petite intervention dans les classes pendant la journée du harcèlement scolaire, mais ma proposition a immédiatement été refusée sans explications.

Je ne peux bien évidemment pas dire que tous les chefs d’établissement réagissent de la même façon face au harcèlement mais il est certain que toutes les écoles ne réagissent pas et ne prennent pas ce problème au sérieux. Je pense que savoir gérer ce genre de problèmes fait malheureusement partie intégrante du métier d’enseignant et de directeur d’établissement, qu’ils doivent donc être prêts et formés pour réagir à ce genre de problèmes.

En ce qui concerne les solutions, selon moi il n’y en a qu’une, signaler les enfants harceleurs à l’académie, convoquer les parents et si cela se reproduit, les exclure temporairement de l’école.

Ayant vu le film sur le même thème « Marion, 13 ans pour toujours » et surtout Maman d’une jeune fille de 12 ans et demi, je voudrais avoir votre opinion. Comment peut-on voir que nos enfants sont touchés par le harcèlement ? (Certains arrivent à en parler mais d’autres non) Il y a t’il des indices….

Nous aussi nous avons regardé ce film en famille et y avons trouvé de nombreux points communs avec notre expérience personnelle. Nous étions très touchés par cette histoire.

Tous les enfants harcelés ne réagissent pas de la même façon mais nous avons pu remarquer que certains symptômes revenaient régulièrement : la chute des notes, le manque d’appétit, des difficultés pour s’endormir, le manque d’envie d’aller à l’école, un changement de comportement, de l’agressivité à la maison…

Certains enfants harcelés, moi y compris, font tout pour cacher leurs problèmes à leurs parents pour ne pas les inquiéter ou tout simplement, parce que les victimes eux même ne se rendent pas compte qu’il s’agit de harcellement. Certains enfants harcelés ont tellement l’habitude de se faire mal traiter à l’école que cela devient presque normal pour eux. Ils sont habitués !

Il peut donc être difficile pour un parent de savoir si son enfant à des problèmes à l’école. Tout ce que je peux vous conseiller c’est d’en parler à vos enfants, n’attendez pas qu’ils lancent le sujet, soyez le premier à le lancer. Peut-être que cela libérera la parole et l’aidera à se confier. Demandez lui aussi souvent que possible si tout se passe bien à l’école, intéressez vous à ce qu’il fait pendant sa journée de cours …etc

Avez vous d’autres projets pour la suite ?

Pourquoi pas un tome 2 si le premier est apprécié. Nous n’avons pas tout dis sur 40 pages, par exemple, le cyber-harcellement dont j’ai cette fois été témoin.

Nous espérons avoir le plaisir de lire d’autres histoires tout aussi touchantes.
Encore félicitation pour cet ouvrage qui devrait être présent dans tous les établissements scolaires.

Merci à vous,nous pensons avoir fait un album sincère qui nous tiens à cœur et nous sommes heureux qu’il vous plaise. Signez ANA

Une pensée sur “Découverte d’Ana & Bloz : auteurs de la BD « Seule à la récré »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *