On a testé pour vous l’Expo « Dans les Pas d’un astronaute ». Magique !

Nous vous le disions il y a quelques jours, c’est l’expo du moment à Toulouse ! On se devait donc de s’y rendre, avec un enfant témoin, pour la tester ! Et on n’a pas été « décu » du voyage ! ( c’est le cas de le dire !) . A votre tour, foncez y les yeux fermés ( enfin pas trop fermés non plus, ça serait dommage ! )

Au vu du timing horaire, on a commencé par le film Imax «  Dans les yeux de Thomas Pesquet » . Toujours aussi impresionnant que de se positionner face à cet écran haut comme un immeuble de 6 étages.  On avait bien entendu suivi de près le voyage de Thomas dans les médias comme vous tous, mais là nous avons vraiment pénétré dans l’intimité de la station  Soyouz et du ressenti de ses occupants !  Une immersion incroyable ! De la préparation physique digne d’un athlète, à l’émouvant moment du départ ( les derniers mots de la maman, la compagne) . Plongée sensorielle et visuelle dans le quotidien si particulier d’un vaisseau spatial, avec ses particularités, ses difficultés aussi . L’on y voit Thomas s’adonner à 2 heures de sport quotidien pour ne pas atrophier ses muscles, découvrir les joies de la toilette en impesanteur, jouer avec ses camarades, appeler sa compagne en Skype ( limité à 1 appel par semaine ) .

Enfin, climax émotionnel du film  : la sortie dans l’espace, avec ses dangers, mais aussi la beauté qui en découle, et que Thomas, malgré le professionnalisme que requiert le moment, arrive à apprécier.

L’on apprend qu’il aura vu 16 levers et couchers de soleils par jour pendant son périple, le vaisseau faisant le tour de la planète en 1h30, lancé à 28 000 km/h à 400 kilomètres au dessus de nos têtes.  Ce qui signifie que quand Thomas a pris Toulouse en photo, il était plus près de Toulouse qu’un Parisien par exemple … Fascinant !

Enfin, de retour sur Terre, pour lui comme pour nous, vint le temps du bilan. Pour nous, spectateurs, un constat : le film est magnifique et nous serions volontiers restés plus longtemps « là haut » avec Thomas. Pour lui, au delà de toutes les expériences scientifiques menées, des effets indésirables sur son corps et ses os ( 6 mois là haut = 30 ans ici bas) un véritable émerveillement et en conclusion une prise de conscience :  » J’ai vu notre planète d’en haut, c’était magnifique. Mais j’ai aussi pu mesuré les effets néfastes produits par l’homme et la nécessité impérieuse d’en prendre encore plus soin ».

Place ensuite à l’expo  » Dans la peau d’un astronaute », avec plein de super modules très attractifs pour les enfants ( et les grands ) . On démarre d’emblée par l’installation dans une « coque » faite sur mesure pour Thomas dans laquelle il fut « emprisonné » lors des premières heures d’un vol dont les premières poussées s’effectuent à 1600 km/h . Ensuite, armé d’un joystick et ayant sur l’écran face à nous une carte de France réaliste, nous avons pu parcourir la distance Toulouse-Paris à la vitesse du Soyouz. Bluffant ! Toulouse-Montauban : 8 secondes, Toulouse- Paris, 1 minutes 18 secondes !

Nous avons aussi pu voir de près comment un astronaute grandissait de quelques centimètres lors de son séjour et avoir la tête renversée allongée dans une pièce ou tous les éléments sont au plafond.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, nous avons vu certains de nos camarades du jour simuler la marche lunaire, harnachés de toutes parts, et d’autres, encore plus courageux, s’adonner à un siège tournant sur lui même !

Pour finir, nous avons pu , en petits groupes, tester les conditions de vie des astronautes, emmenés par un animateur très sympa ! Enchaînement d’expériences ludiques, cela plaira forcément aux enfants. Nous avons pu comprendre pourquoi les astronautes semblaient avoir le visage gonflé de sang , comment ils se brossaient les dents ( avec un dentifrice à avaler, chaque goutte d’eau étant précieuse) et enfin goûter à la purée qu’ils dégustent ( vous préférerez sans doute celle faite maison par votre maman, croyez nous!)  . Là encore, le temps a filé, les petits ateliers se sont enchaînés sans que nous ne nous rendions compte de rien  . Et c’est sans doute le gage d’une après midi réussie, non ?

Expo  » Dans la peau d’un astronaute » + Cinéma IMAX  » Dans les yeux de Thomas Pesquet », tous les jours à la Cité de l’Espace jusqu’au 8 Novembre 2018

2 pensées sur “On a testé pour vous l’Expo « Dans les Pas d’un astronaute ». Magique !

  • Ping :On a testé pour vous l’Expo « Dans les Pas d’un astronaute ». Magique ! - ÔToulouse

  • 14 mars 2018 à 16 h 11 min
    Permalink

    Pour être honnêtes, le projet a été au moins autant plombé tout simplement, parce quon avait pas lexpertise pour, et quun petit avion spatial monté sur une fusée pas si balaise que ça, eh bien, ça a pas énormément dusages. Un nez de navette et un arrière train de Soyouz, ça dépassait le poids total quune Ariane V pouvait mettre sur orbite, sans même parler de charge utile. Ça a conduit a d’énorme travaux de redesign, très couteux, qui ont rognés sur pas mal de choses, dont la sécurité du personnel, et en cette période post-Challenger ça nest pas très bien passé auprès des comités de validation, dont on avait foison. Bref, tout dest ligué contre le projet. Il faut reconnaitre néanmoins que la France sest battue, en obtenant deux rallonges dun an au projet avant quon cloue le cercueil en décidant de se rattacher définitivement au projet de station spatiale Freedom. Moralité: pour aller dans lespace avec des humains, il faut accepter de construire des gros engins balaises.

    Répondre

Laisser un commentaire