On a lu pour vous « Une saison avec Pascal Dupraz » !

 

Le calendrier de Ligue 1 de la prochaine saison vient de tomber . La saison démarrera par un déplacement périlleux à Marseille. Un nouvel excercice de Ligue 1 qui ne nous fera pas oublier que le précédent fut pénible, stressant à souhait, et que le maintien fut arraché de haute lutte . Un homme entre autres à fait les frais de ce chaos : Pascal Dupraz. Celui qui s’estime publiquement « premier responsable » du naufrage violet, publie ces jours ci un livre très intéressant, que nous avons lu d’une traite à la rédaction.

Il est souvent rare de s’immiscer dans un vestiaire de Ligue 1, qui plus est celui de notre club de coeur . Nous n’avons donc pas boudé notre plaisir.

Après une préface signée Didier Deschamps, qui se reconnaît en Pascal Dupraz, le livre commence par poser les bases de la saison à venir : présentation de la structure TFC, place du football dans la métropole, portrait des hommes forts ( président Sadran, les adjoints, le groupe de joueurs) .

Ensuite, le film peut démarrer. Il nous fera revivre l’avant saison, avec les crispations qu’elles suscitent quant au recrutement qui tarde à se mettre en place. Puis ce sera le temps du stage de pré saison à Anglet, qui donnera le ton de la saison à venir .

Et enfin, les 22 épisodes de la saison, jusqu’à l’arrêt, d’un commun accord avec le président Sadran, de la collaboration .

Ou l’on se rendra compte à quel point ce métier de coach s’apparente à un sacerdoce, et combien le résultat final influe sur le quotidien et le moral d’un homme qui a la passion du ballon chevillée au corps.

Chaque semaine de travail est décryptée avec en point d’orgue le match et les réactions . Le livre étant co écrit avec Frederic Rey Millet, spécialiste du management, chaque semaine de travail du Téfécé vue sous le prisme de la gestion, tantôt tyrannique, tantot paternaliste de Dupraz, donnera lieu à une serie de conseils  » à retenir ».  Qui peuvent, c’est l’idée, s’appliquer à votre propre management en entreprise ou dans votre vie privée.

Nous aurons apprécié le style direct, sans concessions de cet ouvrage. Tout comme la possibilité, nous le disions en préambule de regarder par la lorgnette d’un vestiaire que l’on a dit gangréné toute la saison et qui fera dire à Imbula lors du dernier match contre Ajaccio « qu’on ne pouvait pas tout dire » . Ou encore à Issa Diop, capitaine et relais de Dupraz sur le terrain que  » désormais il était temps de laver le linge sale en famille ».

Dupraz évoquera avec amertume tour à tour les épisodes Machach, qui violente l’entraîneur de la réserve . Ou la fâcheuse manie de Christopher Jullien ( surnommé 59/59) d’arriver une seconde pile avant l’heure du rendez vous. Ou encore le manque de leaders de cette équipe jeune, talentueuse, mais imparfaite. Sans oublier la relation tourmentée avec les mêmes supporters qui quelques mois avant l’avaient affublé du surnom de « Dieupraz » » après le sauvetage miraculeux d’Angers et la « hype TFC » du moment . On aura perçu en creux une lassitude s’installer chez le coach, dont le discours avait de plus en plus de mal à passer.

Ce livre est donc aussi le constat d’un échec manifeste, car l’échec fait aussi partie du management, et n’est pas une fin en soi. La capacité de rebond est même la marque des plus grands.

Pour finir, et parce qu’elle contient pas mal de leçons de management, nous ne résistons pas au plaisir de vous remontrer la vidéo de la causerie d’avant match de Dupraz à Angers ainsi que les jours qui ont précédé cet exploit majuscule . Auquel, il faut bien lui reconnaître ce mérite, Dupraz était le seul à croire au moment de sa nomination en Mars 2016.

Une saison avec Pascal Dupraz, Pascal Dupraz et Frederic Rey Millet, Editions Alisio, 317 pages, 19.90 euros

Laisser un commentaire