Balade sétoise pour la rédac de Webtoulousain ! Jour 1 !

Après Biarritz l’an dernier, c’est du côté de Sète que nous avons posé nos valises cet été, pour vous faire découvrir les charmes de notre Occitanie élargie .

Et c’est peu de dire que l’enchantement aura été total à la Venise du Languedoc . Situé à un peu plus de 2 heures de notre Ville Rose, Sète offre une douceur de vivre qui vous ravira . Nous avons eu le bonheur d’en avoir un aperçu, en partenariat avec l’office de Tourisme de la Ville, qui a su nous guider dans nos visites. Et que nous remercions pour son accueil chaleureux et ses conseils !

Et l’on démarrera ce tour par un conseil hôtelier, car notre séjour aura démarré à l’Hôtel de Paris, situé en plein centre sur le Canal Royal . Là même oú se tiendront dans quelques jours les mythiques joutes de la Saint Louis  . Un établissement chargé d’histoire, qui oscille entre tradition et modernité, et qui fait la part belle à l’art dans tous ses recoins ( miroirs, lustres, etc…) . De quoi démarrer un séjour sétois sous les meilleurs auspices.

http://www.hoteldeparis-sete.com/fr/index.php

Une fois installés, impossible de passer à côté de la tradition locale : direction le Canal des Quilles pour une après midi de joutes. Ambiance au rendez vous, et découverte d’une vraie passion, vieille de 300 ans qui enflamment des gradins déjà surchauffés par le soleil .  Nous avons vu s’affronter deux équipes sétoises , dans la bonne humeur. Et apprécié la performance physique, tant des jouteurs que des rameurs ! Impressionnant et impossible de passer à côté.

Nous avons également pu nous adonner à une balade sur ( ou plutôt sous) les canaux de Sète, guidé par un sétois haut en couleurs,qui entre deux jeux de mots bien sentis, nous aura également appris beaucoup de choses sur l’histoire de la ville; l’importance de son port de pêche, de plaisance et de commerce, tout comme d’approcher le ferry en partance pour Tanger deux fois par semaine . Certains ponts nous auront obligé à nous accroupir sous peine d’y laisser nos têtes, mais la balade au fil de l’eau fut des plus agréables, en passant par l’immense étang de Thau ( la « mare aux canards » chère à Brassens) . Brassens toujours avec son dernier petit bateau, le Gyss,  hélas dans un état de délabrement avancé. Nous aurons également pu voir la fameuse « erection pontificale » ( plus prosaiquement un pont qui se lève à la verticale!) . On aura aimé la fierté d’être sétois du guide et de son équipage, tout comme les références très bien documentées, et le passage par la Pointe Courte, quartier de pêcheurs bien connu des locaux.  Un sympathique moment hors du temps !

http://www.sete-croisieres.com/

Le large, c’est ben connu, ça ouvre l’appétit ! Alors, nous sommes allés déguster la mythique « macaronade » ( plat importé par les émigrés italiens au 19 ème siècle) . Et la macaronade à Sète, c’est Chez Boule ( rue Paul Valéry à côté de l’hôtel de Ville) que ça se passe. Ambiance garantie, réservation préalable obligatoire, et délice des papilles assuré ! Un régal !

Pour digérer, rien de tel qu’une balade digestive. Le môle Saint Louis s’y prête bien, lui qui nous mène au Phare du même nom. Construit vers 1680, démoli en 1944 par des mines allemandes, il a été reconstruit en 1948. Aujourd’hui, il continue de signaler par sa lumière rouge l’entrée du chenal il est désormais ouvert au public. Venez gravir les marches de cet incroyable belvédère et profitez d’une vue à 360° sur le port de commerce, le port de plaisance et la vieille ville. La vue y est imprenable, même s’il nous en a coûté une casquette ! C’est le souffle coupé que nous avons fini de gravir les 126 marches ! Mais le jeu en valait la chandelle !

On espère que ces premières escapades, agrementées de photos, vous donneront envie d’en découvrir plus sur notre périple sétois, car on revient très vite avec la suite !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire