30 ans de Cavale, témoignage d’un braqueur toulousain repenti !

Dans votre rubrique littéraire place aujourd’hui à un livre que la rédaction de Webtoulousain a dévoré, tant de par le style alerte de l’auteur que par la thématique, fortement marquée toulousaine .

Les plus anciens d’netre vous, ou les plus férus d’actu, se souviennent sans doute encore du braquage de la Brinks en 1988 .

Parmi les membres de ce braquage, Gilles Bertin, bien connu dans le monde de la musique avec son groupe Camera Silens.  Après des années d’errance personnelle et financière, Bertin aura donc remplacé une adrnaline par une autre en participant activement à ce coup qui aura rapporté 11 millions de francs . Et la suite me direz vous ? C’est là que le parcours devient romanesque ! 30 ans de cavale entre Espagne ( le livre est émaillé de phrases en espagnol!)  et Portugal, et puis, quand plus personne ne s’y attend plus, une rédemption tardive en se livrant à une police toulousaine médusée en 2016.

L’histoire d’un homme malade, de nouveau papa depuis quelques années, et qui souhaitait payer sa dette pour repartir du bon pied, sans avoir peur de croiser un flic en civil à chaque coin de rue. Un homme qui aspire à la sérénité pour lui et les siens .

Et qui s’en sortira finalement avec 5 ans de prison avec sursis.

Un livre en forme d’autopsychanalyse selon son auteur, et qui l’aura aidé à tourné définitivement une page sombre de son existence .

On aura aimé y reconnaître les lieux de notre ville Rose, du mur de pelote du Stadium en passant par le boulevard de Suisse ou le boulevard de l’Embouchure .

Et nous ne saurions que trop vous conseiller de vous le procurer !

Trente ans de cavale, de Gilles Bertin, aux Editions Laffont, 20 euros.

Laisser un commentaire