Ces cons de journalistes aux éditions Max Milo !

Ahhh la profession de journaliste ! On l’aime parfois, on la déteste à d’autres moments, mais elle ne laisse pas grand monde indifférents.

Tantôt adoubés par la vox populi pour leur mission d’intérêt commun et de défense de la liberté d’expression, tantôt raillés pour leurs avantages fiscaux d’un autre temps, les journalistes sont souvent pointés du doigt .

Noble profession, qui peut, le saviez vous, s’exercer sans diplôme précis ? On peut en effet se proclamer journaliste si la plupart de nos revenus proviennent de cette activité.

C’est sur cette curiosité et à plein d’autres que s’est penchée Olivier Goujon pour nous livrer  » Ces cons de journalistes » aux éditions Max Milo. On y découvrira, au gré d’une plume sans concession, des parcours de vie parfois difficile, des contrats précaires et des courses à la pige, on partira en immersion dans les coulisses du voyage de presse,ou encore auprès des journalistes d’un nouveau genre, qu’ils soient blogueurs ou influenceurs.

Gagner 500 € par mois après quarante ans de métier, risquer sa vie, et la perdre en Syrie à cause de commandes et d’une ouverture de crédit annulées, résister pour l’honneur à un ministre de l’Intérieur avec un salaire de stagiaire, l’auteur multiplie les témoignages de journalistes, à la fois contraints et révoltés, devant des conditions de travail exécrables ! Car il faut le dire, c’est aussi ça le métier en 2019 !

Un témoignage très bien documenté à lire absolument pour changer de regard sur la profession .

Ces cons de journalistes, Olivier Goujon ,Editions Max Milo, 18 euros

Laisser un commentaire