Vision/série : « Les demoiselles du téléphone, » « Las Chicas del cable » cartonne sur Netflix !

Les séries espagnoles ont le vent en poupe. Il y a quelques années M6 avait fait la part belle à « Un, dos, tres ». C’était une série basée sur une école de danse et ses coulisses.

Cette fois-ci c’est Netflix qui les met à l’honneur. En programmant ces séries la chaîne fait un véritable coup de poker.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous mettons donc en lumière « Les demoiselles du téléphone » où des femmes entre au service de la compagnie du téléphone et vont vivre d’incroyables aventures.

Dans une époque où les femmes n’ont pas voit au chapitre et doivent suivre les directives des hommes et de ce fait de leur époux, quatre d’entres elles deviennent amies.

Synopsis : La série se déroule en 1928 et prend place à Madrid. Grâce à leur travail de standardistes, quatre jeunes femmes en quête d’indépendance vont créer des liens et vivre des aventures plus fortes les unes que les autres. 

Une amitié très forte et au-delà de toutes épreuves et tout secrets dévoilés existe entre ses 4 femmes. Elles affronteront ensemble les idéaux masculins, les brimades, la peur de la mort, toujours unies face à l’adversité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Oh comme dans toute les séries il y a non pas un triangle amoureux mais deux voir trois. L’un est le plus visible : Carlos et Francisco qui se dispute le cœur de Lidia.

Cette série est captivante par sa distribution, ses différents scénarios, ses intrigues mais le plus important ses 4 héroïnes Alba alias Lidia (Blanca Suárez), Carlota Rodriguez (Ana Fernández), Ángeles Vidal (Maggie Civantos) et María « Marga » Suárez (Nadia de Santiago). Sans oublier Ana María Polvorosa jouant Sara Millán un rôle qui prend une ampleur certaine de saison en saison.

Pour ma part j’ai dévoré les 4 saisons d’un trait en suivant les intrigues du début à la fin et j’attends avec impatience la saison 5.

N’hésitez pas à découvrir cette série sur Netflix

les 4 saisons y sont disponibles.

 

 

 

 

Laisser un commentaire