C’est reparti pour un tour au Bascala !

bruguieres-le-bascalaLe Bascala : Des années 80 à Mathieu Madénian… Une nouvelle saison festive, variée, et humoristique annoncée.

Le 17 septembre dernier, à la Fnac Wilson de Toulouse ; en présence de François ADES, directeur de la salle Le Bascala, et d’un invité de marque, l’humoriste Mathieu Madénian, qui se produira le 11 mai 2016 dans ce lieu culturel incontournable du nord toulousain ; a été annoncée une nouvelle saison riche et prometteuse. WebToulousain était présent.

Le Bascala s’apprête à envoyer le coup d’envoi de sa saison culturelle 2015/2016. Pour la grande salle de spectacle de Bruguières, située aux portes de Toulouse, il s’agit déjà de la cinquième. Celle-ci sera lancée dès le 2 octobre prochain et débutera par une soirée Années 80 s’annonçant des plus festives.La musique occupera une place importante. De Stanley Clark, dans le cadre du festival Jazz sur son 31 à Sergent Garcia, en passant par Havana D’Primera et sa musique cubaine, la variété de concerts de qualité fera la joie des mélomanes.

Le jeune public n’est pas oublié. Des spectacles tels que Tira Vol, (cirque contemporain) avec la compagnie Daraomai, Les contes D’Hoffmann (spectacle du nouvel an) avec la compagnie L’envolée lyrique, mais aussi Guillaume Aldebert avec Enfantillages 2, régaleront petits et grands. L’humour, également au rendez-vous, promet avec la présence annoncée de Noëlle Perna, D’Jal, Michel Galabru, Mathieu Madénian, ou encore Jean-Luc Lemoine, de grands moments de rire à partager. En avant première, Mathieu Madénian est venu nous parler de son nouveau spectacle, dont la représentation est prévue le 11 mai 2016, sur la scène du Bascala.

Après avoir parcouru la France pendant deux ans et demi avec son premier spectacle « ONE MAN SHOW » ; l’humoriste, qui a eu plusieurs fois l’occasion de jouer à Toulouse, confie son plaisir d’y revenir avec son deuxième spectacle. Ce nouveau show, écrit à quatre mains avec son producteur Kader Aoun, Mathieu Madénian le qualifie comme étant « vachement mieux que le premier ». Il espère que le public partagera cet avis. Pour tester l’impact de ses « vannes », il explique « On rode ce spectacle dans un bar à Paris, qui s’appelle le Paname. On joue dans une cave, il y a cinquante personnes. C’est gratuit ; il suffit juste de venir boire un coup ; les gens laissent ce qu’ils veulent à la fin dans un chapeau. Le meilleur moyen de savoir si t’es marrant et de faire un bon spectacle, c’est de jouer devant des gens qui sont venus se bourrer la gueule à la base. Si tu arrives à les intéresser, c’est que t’es bon…Pour le moment, on arrive à les intéresser. »

Ce nouveau spectacle ; qui est passé par le Festival d’Avignon en Juillet dernier, s’installera à Paris, et poursuivra une tournée dans toute la France : « On attaque au Point-Virgule officiellement à partir du 1er Octobre, et on enchaîne la tournée au mois de mai. On espère jouer longtemps avec ce spectacle. » Concernant l’écriture, Mathieu Madénian avoue que les événements du 7 janvier dernier au sein de Charlie Hebdo, journal dans lequel il publie sa « carte postale » hebdomadaire, l’ont amené à changer un peu la donne : « J’étais parti pour écrire un autre spectacle. Après les événements de Charlie, on s’est dit que ce n’était pas ce qu’on devait raconter sur scène. J’ai tout réécrit depuis Janvier. En tout cas, c’est un spectacle qui nous plait, et on est fier de le présenter à la salle Bascala ». L’humoriste, d’un ton espiègle et pas moins convaincant, termine en nous précisant « C’est un spectacle vraiment marrant. Il faut venir ». Nul doute que le pouvoir comique, l’audace, et la sensibilité de Mathieu Madénian feront de ce nouveau spectacle, un moment tout aussi touchant qu’hilarant, au cœur de cette belle saison culturelle au Bascala.

Laisser un commentaire