Rencontre au Popcon Narbonne de Philippe Peythieu et Véronique Augereau, les voix depuis 30 ans de Marge et Homer Simpson

Le Popcon Narbonne a réuni plusieurs univers dont celui de l’incroyable série « Les Simpson » avec les voix française de Marge et Homer Simpson.

Depuis 1989 la fièvre jaune a envahi nos petits et grands écrans pour notre plus grand bonheur. On suit les aventures de la famille Simpson et de toute la ville de Springfield en attente à chaque saison et chaque épisode de nouvelles péripéties.

Tiffany et Jennyfer nouvelle venue dans l’équipe rédactionnelle du WebToulousain ont pu interviewer Philippe Peythieu et Véronique Augereau les voix donnant vie en France au couple Marge et Homer Simpson !

Comment s’est passé votre première journée au Popcon de Narbonne ?

Philippe : Alors c’était à la fois très épuisant et très enrichissant car il y avait beaucoup de monde. C’est bien de rencontrer le public… Les gens sont très chaleureux et très respectueux de notre travail et puis on les a accompagnés tout au long de leur enfance.

Véronique : Il ne faut pas oublier que nous on travaille toujours dans le noir, comme dans les salles de cinéma dans un lieu fermé. On se rend compte de l’impact de la série des Simpson quand on rencontre le public. C’est toujours avec tant de gentillesse, de complicité, on a l’impression que l’on fait partie de leur vie et c’est le plus beau des cadeaux qui peuvent nous faire. On doit dire qu’au bout de 30 ans c’est toujours notre récréation, on aime toujours autant nos personnages…

Philippe (prenant la voix d’Homer) : Et on m’a même offert des Donuts !

Véronique (prenant la voix de Marge) : Il fallait les offrir à quelqu’un d’autre je ne veux pas qu’il en mange (rires collégiaux) !

Philippe : Non les gens sont très gentils.

Cela fait donc 30 ans que vous prêtez vos voix à Marge et Homer. Vous souvenez-vous de la premières fois ?

Véronique : La première fois c’était le casting. On nous appelle pour passer un essai de voix. On écoute la voix originale et après on propose, on essaie de faire au plus proche de ce que fait, en l’occurrence pour moi la comédienne américaine, et on se lance dans un truc improbable (rires). Surtout que c’était une voix de gorge, enfin c’est rauque un peu. J’ai eu de la chance ça a bien marché pour moi.

Philippe : Oui c’était en 1989 donc ça date… Et moi j’ai eu… Je vais dire la malchance de faire les essais sur une version mexicaine. Je ne savais pas du tout où j’allais avec ce personnage. A l’époque il n’était pas défini, je proposais quelque chose et on m’avait demandé de vieillir ma voix. Après j’ai refait un deuxième essai sur la version américaine et là on m’a demandé de rajeunir ma voix. Je n’en savais pas plus sur le personnage, on m’a demandé de faire des « D’Oh » dans différentes émotions. J’ai eu la chance aussi d’être choisi pour le personnage d’Homer mais je ne pensais pas que ça allait durer si longtemps.

Véronique : Eux non plus je te rassure (rires collégiaux). Les américains non plus. D’ailleurs la première saison il n’y a eu que 13 épisodes.

Justement si vous deviez choisir une scène, quelle serait votre préférée ?

Philippe : Wow !!. Il y’en a beaucoup !

Véronique : Il y a combien d’épisodes déjà (rires) ?

Philippe : Plus de 700 épisodes…

Véronique : Alors comment vous dire on ne se souvient pas de tous les épisodes (rires) ! Non, on adore les séquences autour de la cellule familiale. Voilà les scènes à deux au lit les rapports entre les deux c’est assez comique et coquin.

Philippe : Les rapports avec les enfants aussi. C’est toujours bien cerné bien vu, donc oui tous ce qui a rapport à la cellule familiale.

Philippe pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le rôle d’un directeur artistique de doublage vu que vous avez exercé cette fonction sur des séries comme Buffy contre les Vampires et 24 heures Chrono ?

Philippe : Je dirais que c’est un peu le chef d’orchestre de l’équipe artistique. Il y a tout un travail en amont pour définir un casting de voix. Au moment de l’enregistrement, on ne travaille pas toujours dans l’ordre, on peut travailler sur plusieurs épisodes, les comédiens ne sont pas tous libre au bon moment. Le directeur artistique doit donner une cohérence permettre le bon déroulement des enregistrements et faire aux mieux.

Véronique vous avez été du casting voix de 24 Heure Chrono. Vous avez travaillé sous la direction de Philippe ?

Véronique : Oui et si j’ai été retenu par Philippe pour la voix de Leslie Hope dans 24 Heure Chrono c’est que je correspondais au niveau du caractère du personnage et à la version américaine. Nous étions plusieurs à passer le casting et j’ai été choisi par Canal +.

Avez-vous des anecdotes de tournage ?

Philippe : Des anecdotes, en fait on en a plein. C’est-à-dire qu’on s’amuse bien sur les Simpson c’est un travail d’équipe. Si jamais le texte ou l’adaptation ne nous convient pas on cherche sur le plateau la meilleure formule pour que ça fasse tilt. Après il y a des jours avec et des jours sans (rires). Des jours où l’articulation est un petit peu défectueuse (rires)…

Véronique : C’est ça qui nous fait le plus rire c’est quand quelqu’un se trompe. On reste très humain, on n’est pas des machines (rires).

Philippe : C’est des séances de rigolade, qui donne lieu à des bêtisiers. Des choses impossibles à dire même avec le meilleur des comédiens. Alors cela, ça nous fait rire.  

Véronique, vous êtes aussi la voix de Linda Hamilton, notamment dans la saga Terminator. Le prochain film doit bientôt sortir, avez-vous déjà effectué le doublage ?

Véronique : J’ai simplement enregistré la bande annonce du film qui est sortie je pense il y a un ou deux jours.

Il y a donc Linda Hamilton, le retour de « Swarzie » et surtout le fait que James Cameron le produit. Je pense qu’au niveau du scénario, il a dû mettre sa patte aussi. Cela ressemble terriblement au film Terminator 2 pour l’organigramme…

Maintenant je ne sais pas ce que ça donnera. Je sais que ça veut être une suite, pas forcément des quelques précédents, mais du Terminator 2. L’enregistrement est prévu beaucoup plus tard dans le temps. Normalement vu que j’ai enregistré le film annonce je devrais enregistrer le film mais je n’ai pas encore l’accord des américains. C’est resté encore dans la confidentialité donc je ne sais pas. Enregistrer le film annonce ne veut pas dire qu’on fait le film. Mais le film doit sortir normalement en octobre 2019.

En général vous aimez retrouver le jeu de Linda Hamilton, notamment dans Terminator ?

Véronique : Ah… Alors dans les Terminators ça fait déjà un petit moment, 28 ans pour le Terminator 2. Elle n’a pas participé dans le 3 mais dans le 4 elle avait une voix off. Après je n’ai pas participé au 5 mais je l’ai suivi dans les séries, les téléfilms…

Oui tout à fait.

Véronique : Elle n’est pas évidente à enregistrer. Si je peux me permettre il y a une comédienne que je double et que j’adore. Je trouve qu’on a cette osmose, cette complicité le petit truc qui nous ressemble, c’est Jamie Lee Curtis. Cette femme pour moi c’est un vrai bonheur de la retrouver.

René Russo dans les « Armes fatales » il y a des choses très drôles mais elle est moins évidente aussi.

 

C’est bien on se confronte à de petites difficultés, mais elles sont tellement géniales ces filles que c’est un privilège de les doubler.

Merci de nous avoir accordé cette entrevue.

Véronique et Philippe : Merci à vous !

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire