La Start-up toulousaine Cell-easy et la médecine régénératrice

La start-up toulousaine, Cell-easy, annonce la signature d’une convention avec le CHU de Toulouse pour l’approvisionnement en cellules souches. Elle annonce également l’ouverture d’un établissement pharmaceutique fabricant, dédié à la production de cellules souches.

La Start-up a signé une collaboration avec le CHU de Toulouse pour l’approvisionnement en cellules souches d’essais cliniques novateurs. L’objectif est d’accélérer le développement de la médecine régénératrice. « Le premier essai mené dans le cadre de cette collaboration avec Cell-easy concernera les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et sera conduit, au CHU, par une équipe du Gérontopole dirigé par le Pr. Bruno Vellas » précise Marc Penaud, directeur général du CHU de Toulouse.

La Start-up va fournir des cellules souches/stromales mésenchymateuses issus de tissus adipeux. Mais qu’est-ce que cela signifie ? C’est tout simple. Ils proposeront de produire des cellules aux propriétés régénératrices à partir de tissus contenant des cellules graisseuses. C’est un réel gain quant au nombre de cellules régénératrices produites. Initialement, ces cellules étaient prélevées surtout sur la moelle osseuse. Cela ne permettait donc pas une production à grande échelle.

Un établissement pharmaceutique pour la production de cellules souches

Le 15 avril dernier, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) autorisait Cell-easy à ouvrir son établissement pharmaceutique. Ce dernier assure une production aux Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF). Le BPF est un gage de qualité définit par l’OMS. Il garantit que les produits sont fabriqués et contrôlés de façon uniforme et selon des normes de qualité adaptées à leur utilisation.

Ainsi, Cell-easy est l’unique établissement pharmaceutique privé à produire des cellules souches en France avec des capacités industrielles. Et ce, grâce à cette autorisation. D’autres soutiens extérieurs font aussi parti du développement du projet. C’est le cas de la région Occitanie, de partenaires banquiers tels que BPOC et la Caisse d’Epargne et d’actionnaires financiers. Une augmentation de capital est d’ailleurs en cours pour financer le déploiement rapide de cette stratégie en France et en Europe.

« L’un de nos premiers défis étaient de diviser par 10 le coût de production des cellules souches adipeuses (CSA) afin de rendre cette thérapie plus accessible. Aujourd’hui nous sommes ravis de passer à une nouvelle étape avec l’obtention de l’autorisation d’ouverture de notre établissement pharmaceutique, garantissant une production de cellules souches au niveau industriel sur le territoire français » conclut Guillaume Costelcalde, président de Cell-easy.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *