La voix de l’emblématique ‘’Mademoiselle Josiane’’ s’est tue.

La comédienne humoriste Marie Pierre Bouan est décédée vendredi soir des suites d’une longue maladie. Elle avait 54 ans et laisse deux filles et des tas d’amis dans la peine.

Nous laissons la parole à Michel Bauchar son accolyte depuis toujours et dernièrement sur le duo “Elles et Ils”. Il nous a adressé un texte pour lui rendre hommage.

Marie Pierre Bouan, était facilement reconnaissable par son sourire, son élégante silhouette et ses cheveux rouge et noir. Elle était reconnue partout dans le Sud-Ouest et arrêtée dans la rue comme la fameuse ‘’mademoiselle Josiane’’ du trio comique du Duo des Non, célèbre en son temps sur les ondes de Sud Radio et les scènes de très nombreuses villes du Sud-Ouest comme du Sud-Est.

Native de Vic-Fezensac elle était extrêmement attachée à son terroir et fit partie de la fanfare locale ‘’les Kanars’’ animant fêtes et férias, jusque dans la célèbre émission ‘’Interville’’.

Elle exerça, après une formation d’assistante de direction, de nombreux métiers comme stagiaire dans les établissements Gelas, puis secrétaire de Mairie, a Vic Fezensac, et secrétaire du circuit automobile de Nogaro, avant de rentrer comme administrative en charge de la communication dans la célèbre radio Régionale ‘’Sud Radio ‘’

Passionnée et touche à tout elle entra au sein de la troupe d’humoristes du ‘’Duo des Non’’ ou elle interprétait entre autres l’emblématique ‘’Mademoiselle Josiane’’ à la gouaille et à l’accent inimitable, au point que récemment encore, les gens l’arrêtaient dans la rue, l’appelant par ce surnom. Elle en souriait, se prêtant volontiers et avec gentillesse aux photos et signatures.

Elle avait notamment continué de travailler en binôme, cette fois, avec Michel Bauchar autre comédien talentueux, également ex-duo des non avec lequel elle avait créé les ‘’Elles et Ils’’, duo comique reconnu, et au grand cœur, œuvrant beaucoup pour les associations d’enfants malades, toujours avec la même gouaille aux accents du Sud-Ouest et le même humour potache.

Ce portrait ne saurait être complet sans parler de ses succès comme pilote, emportant le trophée Andros dès  sa première participation, devant l’épouse de Jean-Pierre Pernaut Nathalie Marquay.

Marie Pierre avait récemment commencé une nouvelle vie comme directrice de boutiques de mode, une autre de ses passions, à Pau ou elle résidait et s’est éteinte entourée de l’affection des siens, et de ses amis proches, son enterrement est prévu mercredi 24 Juin à  10h30 à l’église de Bouloc (31620), proche de Toulouse.

La famille souhaiterait, en son hommage, que chacun porte un signe distinctif rouge, sa couleur préférée.

 

Laisser un commentaire