L’équipe du CGR Montauban offre une très belle AVP avec Antoine de Maximy

affiche-avp-montauban-antoine-de-maximy-itv-abdel-2020

Alors que des cinémas ferment leur portes un peu partout en France, plusieurs tiennent bon et organise avec plaisir des événements comme des avant-premières si cher au cœur du public.

Le jeudi 13 août nous étions présent au CGR Montauban pour  l’avant-première de « J’irai mourir dans les Carpates » en présence du réalisateur Antoine de Maximy.

Abdel  Elfallaki, assistant de direction du cinéma CGR Montauban, supervisait le bon déroulement de l’AVP.  Il nous livre ses impressions et les difficultés que rencontre le cinéma face à la Covid-19.

On vient d’assister à l’avant-première de « J’irai mourir dans les Carpates » en présence d’Antoine de Maximy. Comment l’avez-vous mis en place ?

Elle s’est fait déjà par la volonté de notre cinéma, plus particulièrement par celle de notre directrice qui souhaite ce genre d’événement en présence de l’équipe du film. Cela plaît beaucoup et on est demandeur de ces avant-premières.

Plus difficile à organiser par rapport à la Covid-19 ?

Même en temps normal cela reste difficile à organiser. Mais là en effet comme vous avez pu le voir c’est encore plus difficile de par le fait de la distanciation, tous les gestes barrières à respecter. Les dédicaces et photo avec  l’acteur ou réalisateur sont forcément prohibés. C’est beaucoup plus compliqué mais on essaie de faire au mieux pour que tout le monde soit content, et ce soir c’était le cas il me semble.

L’événement était complet. On a vu des gens se présenter à la caisse et ne pas pouvoir acheter leur billet.

Alors c’était complet de par la capacité maximale qu’on peut faire en ce temps de Covid-19 avec les mesures de distanciation et de gestes barrières. Les refus sont difficiles à quantifier mais oui j’imagine que certains sont arrivés ce soir sans avoir pris leurs places à l’avance et non pas pu entrer. On a été au maximum de la capacité possible dans cette salle.

On vous a vu courir pendant la conférence avec le public. Beaucoup de questions aux quatre coins de la salle.

Oui je suis là pour ça, et cela me fait mon sport en même temps (rires). En même temps quand les gens sont intéressés et on envie de poser des questions je leur permets de le faire. Le protocole Covid-19 nous oblige à procéder différemment. Je cours pour que les gens puissent poser leurs questions en me faisant part. Ils me posent la question et je la retranscris au micro. Même si  j’ai couru un peu partout ce soir j’y prends beaucoup de plaisir. Tout en respectant évidemment le protocole sanitaire mis en place.

Tout est mis en place pour garantir le maximum de sécurité aux visiteurs ?

Oui, effectivement comme vous avez pu le voir. Il y a une entrée, une sortie, un fléchage. Les gens rentrent d’un côté, sortent de l’autre en respectant les distances. Ils laissent une place entre eux et les autres groupes. Ensuite le reste ça nous appartient de nettoyer avant et après chaque passage.

Est-ce que tout le personnel du cinéma est revenu ?

Alors non, là c’est encore plus compliqué. Comme les films ne sont pas tous sortis et que la fréquentation est timide mais c’est en bonne voie comme pour cette avant-première avec une salle pleine. Les gens ont pris plaisir à revenir au cinéma et nous à les recevoir.

La prochaine avant-première c’est le 06 septembre avec Poly ?

Oui tout à fait. Le dimanche 06 septembre à 14h00, projection du film Poly en présence du réalisateur Nicolas Vanier et de l’actrice Julie Gayet.

Avez-vous déjà des réservations ?

Oui il y a déjà des réservations. C’est aussi en bonne voie pour qu’on soit complet et qu’on passe une soirée aussi belle que celle de ce soir.

Auriez-vous un message à passer à tous ceux qui souhaitent revenir dans les salles mais qui n’ose pas franchir les portes du cinéma ?

Mesdames et Messieurs, sachez qu’au cinéma vous êtes les bienvenus. Vous nous manquez. Vous pouvez revenir sans problème. Le port du masque est obligatoire dès l’entrée du cinéma. Une fois que vous êtes installés dans la salle, vous pouvez l’enlever pour profiter de votre séance vraiment tranquillement. La distanciation est respectée avec une place entre vous et d’autres groupes ou une autre personne. Il ne vous reste plus qu’à respecter tous les gestes barrières. Sachez que nous avant que vous arriviez, pendant que vous êtes là et même après, on nettoie tous les lieux de passage : les entrées, les bornes, les caisses, la confiserie, les portes d’entrée des salles, les portes de sortie des salles. Tout est nettoyé, tout est propre avec les produits qu’il faut. Même si nous ne sommes pas beaucoup à travailler en ce moment, du fait de la faible fréquentation, on met tout en œuvre pour appliquer et respecter le protocole sanitaire du début à la fin. On y croit, ça va revenir tout doucement d’ici la fin de l’année avec l’arrivée de films et d’événements, en espérant que la Covid-19 soit derrière et que ça reprenne comme avant pour tous les amoureux du cinéma et même tous  les autres.

Merci beaucoup Abdel d’avoir répondu à nos questions et de nous avoir reçus ce soir.

C’est nous qui vous remercions et on espère vous revoir prochainement.

Pour découvrir la programmation du cinéma CGR Montauban et leurs événements, rendez-vous sur leur site officiel.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire