Nouveau livre de Tony Moggio + Live ce soir à 18h30.

Focus sur un bouquin très couleur locale aujourd’hui sur WebToulousain avec le troisième ouvrage de Tony Moggio, élu Toulousain de l’année 2019, et qui nous revient avec un livre qui peut figurer dans la catégorie “développement personnel” tout autant que “témoignage”. Pour son troisième opus, Tony Moggio a choisi de revenir sur son parcours depuis ce jour de février 2010 où il s’est retrouvé tétraplégique suite à un accident de rugby. Un accident survenu à Labarthe-sur-Lèze, pour un match qu’il ne devait d’ailleurs pas jouer. Caprices du destin…

Étape par étape, avec ce franc parler et cet humour qui le caractérisent, il nous retrace son cheminement vers le bonheur. Un bonheur dont il nous rend témoins dans ce livre et chaque jour qu’on à l’occasion de le suivre (allez sur son Instagram notamment !). Un bonheur décuplé par l’arrivée du petit Gianni à qui Tony consacre une lettre poignante dans l’ouvrage. Un bonheur malgré tout, en somme, comme une belle leçon de vie…

Retour aussi sur  la confusion des premiers jours au retour de la combativité en passant par le choc du diagnostic, il se confie sans pudeur et retrace son évolution tant physique que psychologique. L’abattement bien légitime des débuts a fait place à la renaissance de l’espoir, à une vision toujours enjouée de voir la vie, la regarder dans les yeux, comme on regarde “le pilar” d’en face au rugby et lui dire “Je ne marche plus mais j’avance toujours”

Une vraie leçon de vie pour celui qui, à 24 ans seulement, s’est trouvé contraint de revoir tous les plans qu’il avait fait.  Le livre retrace le parcours de cette persévérance qui peut soulever des montagnes, ou tout le moins vous permettre de traverser, à la force de vos bras et à la nage le Golfe de Saint-Tropez.

Chez WebToulousain on aura aussi beaucoup apprécié le titre de l’ouvrage, emprunté à Martin Luther King, et qui en dit long sur la pensée positive qui le jalonne : “Si l’on m’apprenait que la fin du monde est pour demain, je planterais quand même un pommier“.

Un livre qu’il fait bon lire en cette période tourmentée, un “feel good book” comme on les aime, et qui permet de vérifier qu’après la pluie (c’est de circonstances ces jours-ci) vient, inexorablement le beau temps. Merci pour la leçon, Tony !

A noter que Tony Moggio sera ce soir à 18h30 en Live Instagram + Facebook Live avec plusieurs acteurs du sport toulousain (Emile Ntamack, Vincent Clerc,  Sofiane Oumiha, Omar Hassan entre autres). On s’y retrouve ?

Si l’on m’apprenait que la fin du monde est pour demain, je planterais quand même un pommier, Tony Moggio et Stéphanie Scudiero, Editions Privat

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire