Number one de Steff S. : l’amour au masculin.

l'amour

Aimer est un sentiment bien compliqué, complexe pour tout être humain. Parfois, certains ont besoin de souffrir pour vivre et d’autres, au contraire, ont besoin de faire du mal. Steff S. nous ouvre les portes d’un monde très peu exploité : l’homoromance ( l’amour au masculin).

Ethan et Chris sont deux hommes que tout oppose au premier abord. L’un a besoin de faire souffrir pour prendre du plaisir et l’autre a besoin de souffrir pour se sentir vivant. Deux hommes différents mais pas tant, leur rencontre va être une renaissance pour l’un et un appel à l’amour pour l’autre. Au fond, ceux sont deux hommes qui ont besoin d’aimer.
Une sublime histoire d’amour bien compliquée pour deux hommes aux lourds passés et aux visions inculquées par leurs origines.

Les personnages principaux :

Ethan: issu d’une famille aisée, Ethan ne se sentait pas vivre dans ce monde. Il décide de quitter sa prison dorée pour suivre la route qu’il a choisi. Ethan se sent vivant en offrant du plaisir, en ayant mal. Il aime aussi bien les femmes que les hommes. Sa première rencontre avec Chris a tout changé, dans tous les sens du terme. Mais la vie est parfois très compliquée. Peut-on espérer une accalmie entre eux ? L’amour sera t’il au rendez-vous ?

Une connexion inimaginable nous unit.
J’ai le droit de vivre une fois l’extase de l’amour une nuit entière dans les bras du mec que …
Le bien-être de l’instant présent me plonge dans un océan de satisfaction.

Chris: c’est un homme d’affaires très réputé, c’est un sublime apollon. Mais côté vie privée, rien ne va. Il a des goûts très particulier. (Je vous laisse le découvrir ). Le jour où il croise la route d’Ethan, tous ses repères vont partir en éclats. Lui, qui a été élevé dans les préjugés ne comprends pas, lutte même contre ses sentiments, contre l’amour qui pourrait ressentir. Que va réveiller cette rencontre ?

De toutes mes psychoses, sera-t-il mon ultime obsession ?
Sa présence est un supplice, et son absence est encore plus douloureuse.
Tu ne me dégoûtes pas, Ethan, c’est tout le contraire. J’ai trop envie de toi, justement. Je n’ai jamais rien ressenti de tel.  ça me fait peur.

La femme de l’histoire :

Julia : c’est la colocataire qui vit avec Ethan. C’est sa confidente, sa meilleure amie… Ils sont tous les deux attachés l’un à l’autre. Que va t’il se passer entre eux ?

Synopsis :

Deux hommes brisés, deux destins noircis par leur propre passé, leur propre famille…
Pour vivre et se sentir vivant, chacun a ses habitudes. L’un a besoin de souffrir, d’avoir mal pour se sentir vivant quant à l’autre il aime faire mal pour prendre du plaisir. Leur destins les amènent à se croiser par le plus grand des hasards.
Et là, une attirance, une passion palpable naît. Là où l’on ne s’ y attendait pas, Ethan sait ce qu’il est, il s’accepte tel quel alors que Chris lui se découvre et cela lui fait peur. Lui qui vient d’une famille qui déteste ça.
Est-ce que Chris et Ethan vont avoir la chance de s’aimer ? Seul le livre vous le dira…

Steff S. nous amène une nouvelle fois dans des contrées éloignées. Number one nous fait découvrir un univers quelque peu méconnu. L’amour entre hommes, est un thème très peu connu, et dans ce monde, qui peut être mal vu. Malheureusement il faut essayer de passer outre le regard des autres et vivre.

Number one de Steff S., libertine éditions, 254 pages, 15€.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire