Nuisances sonores : des radars pour deux roues bruyants bientôt à l’essai à Toulouse

radars

Dans les prochains mois, la ville de Toulouse testera un nouveau dispositif de radar anti-bruit. Une expérimentation pour lutter contre les nuisances sonores engendrées par certains véhicules.

Des radars sonores pourraient bientôt être installés à Toulouse. Ces radars verbaliseront les deux roues, motards, scooters, dont le niveau sonore est supérieur au niveau indiqué sur la carte grise. Ce dispositif devrait être installé et testé début 2022. Et si l’expérimentation est concluante, il pourra commencer à verbaliser en 2023.

Un nouveau dispositif

Les deux roues, « c’est vrai que c’est un problème » dans le centre-ville de Toulouse, a déclaré Jean-Luc Moudenc lors d’un live Facebook en avril dernier. Le maire de Toulouse avait annoncé avoir décidé de doter la Ville rose de radars anti-bruit. « C’est une technique nouvelle qui permet de capter le bruit, d’en déterminer l’origine, un deux-roues ou un automobiliste, par un système de transmission de l’info. Et grâce à nos caméras de vidéosurveillance, nous pourrons intervenir sur les contrevenants », a-t-il expliqué.

Toulouse sera donc prochainement dotée d’un radar expérimental. Il sera placé dans un axe large dans lequel on ne stationne pas. Le lieu n’est pas encore connu. Le décret ministériel est toujours en attente.

Une expérimentation nationale

Toulouse est candidate pour ces radars sonores au même titre que Paris, Nice, Bron près de Lyon et quatre autres villes de la région parisienne. Un amendement à la loi d’orientation des mobilités, votée fin 2019, a, en effet, permis de lancer l’expérimentation de ces radars. Et le ministre de la Transition Ecologique a sélectionné plusieurs villes pilotes, dont Toulouse.

radars meduse
Le radar “Méduse” verbalisera les véhicules trop bruyants.
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire