Idée cadeau: l’année du Basket 2021 chez Solar !

Avec le livre d’or du basket 2021 Thomas Berjoan nous propose un tour d’horizon de référence du basket mondial. L’occasion pour notre spécialiste basket Benjamin  de revenir avec l’auteur en détail sur cette année riche en émotions pour tous les amateurs de la grosse balle orange.
Thomas, on ne va pas tourner autour du pot: ce livre d’or 2021 est une cuvée exceptionnelle pour le basket!
C’est sûr qu’entre les JO des filles et des garçons, les résultats de Monaco en Eurocup ou la dynamique de l’Asvel on a vécu une période heureuse. Les JO avec deux médailles c’est historique pour nous français! Pour les filles cet été on a vécu un grand huit émotionnel entre la déception de l’argent à l’Eurobasket, avec un cinquième échec de suite en finale, et une réaction positive après la demi-finale perdue à Tokyo et la médaille de bronze aux JO. Pour les garçons je pense qu’on a vécu un tournoi d’une grande maîtrise. C’est la continuité depuis la coupe du monde de 2019 et on sent une constance dans l’effort, une maîtrise collective qui nous rend fiers! On a eu une équipe dominatrice du début à la fin, on ne perd que de 5 points en finale, le plus faible écart de l’histoire contre les USA… Sachant que nous les avions battu en match d’ouverture. Donc oui au niveau national l’année 2021 a été extraordinaire et on retrouve l’ensemble de ces moments forts tout au long du livre.
L’action de l’année pour le basket français restera justement le contre de Nicolas Batum au buzzer en demi-finale des JO. Il signe la préface du livre avec des mots très touchants…
En effet, il nous propose un très beau texte avec cette préface. Il ne se cache pas, il revient sur sa situation d’échec un an auparavant et son envie d’arrêter le basket. Sa magnifique histoire sur la saison passée aux Clippers, le fait de se retrouver et de retrouver son jeu… Ce sont tous les éléments qu’il exprime avec ses mots pour arriver à cette action iconique dans l’histoire du basket français. Je le remercie d’avoir signé cette préface qui trouve très justement sa place en début de livre.
De ton côté, tu proposes une véritable alternance entre basket européen et US, entre filles et garçons. Tu as carte blanche dans tes choix de portraits par exemple?
Je m’occupe du livre d’or depuis 2010 et j’ai la chance d’avoir la confiance de Jean-Philippe Bouchard et Maxime Lafont de l’éditeur Solar par rapport à mes choix d’angles. Donc j’essaye de choisir des histoires et des joueurs qui reflètent une saison avec tous les équilibres d’une année de basket très riche. J’ai la chance de pouvoir faire des choix qui, même s’ils sont forcément subjectifs, retracent une saison de basket le plus fidèlement possible en cherchant les éléments qui me semblent marquants. Cette année, par exemple, les focus sur la surprise du vétéran Chris PAUL qui guide les Suns de Phoenix jusqu’en finale NBA, la “plénitude” du capitaine du CSP Limoges Nicolas Lang ou encore le portrait du “président” Amara Sy, qui pour sa vingt-et-unième saison pro remonte en Betclic élite avec le Paris Basketball, sont des histoires fortes qui font la saveur de cette année 2021.
Au niveau des clubs avec l’ASVEL et Monaco, vainqueurs respectivement du championnat et de l’Eurocup, on dispose actuellement de deux belles locomotives.
C’est sûr qu’on a une accélération de la visibilité du basket français au niveau européen après une période de disette (pas de club en Euroligue de 2016 à 2019). Ces deux clubs mettent les moyens financiers et les résultats suivent, et pour eux en ce début de saison tous les signaux sont au vert au niveau sportif. Mais derrière c’est aussi tout le basket français qui va dans le bon sens: Strasbourg, Pau, Boulogne, Bourg-en-Bresse… On a des clubs structurés, un contrôle financier, des dépenses mesurées… Le basket français se construit sur des bases saines à mon avis et les résultats dans les saisons à venir devraient être positifs selon moi.
Par rapport à ton travail de rédaction de ce livre d’or, comment t’organises-tu?
Je ne peux pas commencer très tôt par la force des choses. En fait, je dirais que c’est mon cahier de devoir de vacances! Je commence fin mai et ensuite je dois continuer en fonction de l’actualité de l’été… Mais c’est un travail très plaisant qui m’occupe jusqu’à la date limite fixée par l’éditeur.
Si tu pouvais offrir ton livre d’or 2021 à quelqu’un dans le milieu du basket avec une petite dédicace ?
Nicolas Batum a déjà fait la préface donc je dois chercher quelqu’un d’autre….Ce serait Vincent Collet, le sélectionneur de l’équipe de France, pour le remercier. Pour cette saison bien sûr et son résultat aux JO, mais aussi pour tout le chemin parcouru depuis 2009. Bon lui il ramène beaucoup plus que des remerciements avec une jolie médaille de Tokyo. Son rêve à lui c’était de battre les américains en finale des JO et je crois qu’on a vécu un tournoi de rêve avec lui même si le rêve ne s’est pas totalement réalisé. Ce tournoi est un chef-d’œuvre collectif et il en est le chef d’orchestre. Par exemple contre les US alors que notre point fort cet été se situait plus à l’extérieur avec Nando de Colo et Evan Fournier pendant le tournoi, contre les US on a su s’adapter et jouer à l’intérieur, le point “faible” des américains. C’est toute l’intelligence et la réussite de Vincent Collet d’avoir su tirer le meilleur de son équipe avec des joueurs qui le suivent. Donc je lui dirais tout simplement : Merci!  Thomas
Et en dehors du monde de la balle orange, tu l’offrirais à…
Emmanuel Macron! Pour lui apporter une autre vision du sport très différente du discours qu’il a pu tenir aux médaillés reçus à l’Elysée après les Jeux Olympiques. Un discours très marqué par des termes de management, un langage d’entreprise avec une logique de rentabilité qui ne correspond pas à ma conception du sport. Le plan pour préparer les Jeux de 2024 serait d’investir moins mais d’investir mieux… Pour moi c’est un mauvais calcul car de mon point de vue il faut élargir au maximum la pratique du sport à tous pour pouvoir faire émerger les champions de demain. Rudy Gobert ou Nicolas Batum, l’important c’est qu’en tant que gamins ils découvrent le basket, et que derrière leur talent et les structures au sens large leur permettent de se développer. Derrière les belles victoires collectives qu’on retrouve dans ce livre d’or, il y a tout ce réseau de sport à grande échelle qui permet des réussites individuelles et collectives. Cette logique à court-terme je ne la partage pas, je crois au contraire qu’en développant au maximum une pratique sportive pour tous on vivra dans une société meilleure et plus harmonieuse pour faire éclore les talents de demain.
                                                                                                                Propos recueillis par Benjamin Laguerre, monsieur Basket                                                                                                                     chez Webtoulousain
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Une réflexion sur “Idée cadeau: l’année du Basket 2021 chez Solar !

Laisser un commentaire