A Toulouse, une start-up met en place le congé menstruel

photo tampon

Une femme à ses menstruations en moyenne 2250 jours dans une vie. Ce qui équivaut à environ 6 années. Les capacités physiques diminuent durant cette période et certaines femmes souffrent beaucoup. C’est pourquoi une startup Toulousaine a décidé d’instaurer un jour de congé par mois aux femmes pendant leurs règles.

Expérimenté par une entreprise de Montpellier pour la première fois en France, l’idée se développe. C’est à Toulouse qu’en mars dernier, l’entreprise Louis basée à Labège a instauré le congé menstruel. Les femmes qui y travaillent ont la possibilité de prendre un jour de congé par mois en plus pendant leurs règles si elles le souhaitent. C’est un soulagement pour elles.
« C’est rassurant psychologiquement d’avoir un soutien de la part du patron et des collègues » explique Margot, salariée chez Louis, à France Info.

Une entreprise engagée

En effet, l’entreprise compte 17 salariés dont huit femmes. Louis est une entreprise spécialisée dans la confection de mobilier en bois. Portée par une éthique écoresponsable, durable et made in France, l’entreprise s’inscrit également dans la lutte pour l’égalité homme femme dans un souci de parité.
Ce fut donc une évidence pour le patron de mettre en place le congé menstruel. Depuis 2018 l’entreprise recrute autant de femmes que d’hommes, investis dans des outils légers, plus faciles à porter et met des protections périodiques dans les vestiaires pour réduire la charge mentale.

Ce congé a pour but de soutenir les femmes dans une période parfois difficile mais aussi de leur permettre de travailler dans les meilleures conditions. Il arrive que celles-ci soulèvent 1 tonne de bois par jour. Il est donc évident que l’efficacité n’est pas la même en période menstruelle. La direction, comme les salariés, voient ce congé comme un avantage. Il permet aux femmes de se reposer et de revenir plus en forme pour travailler de la meilleure des manières.

En installant ce congé menstruel et en en parlant, l’entreprise veut pousser d’autres boites à faire de même mais aussi réduire les inégalités homme femmes et lever le tabou sur ce phénomène totalement naturel que sont les règles.

+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire