F.Y.R. : 3 lettres mystérieuses sur les radars toulousains.

Photo DDMAvec la loi sur les radars du 11 mai 2011, les panneaux d’annonce des radars automatiques ont vocation à être supprimés. Depuis, les dégradations se multiplient, signées notamment d’un certain F.Y.R…

F.Y.R. Trois lettres pour une cible : les radars. Dans l’agglomération toulousaine, les actes de vandalisme à l’encontre des radars fixes se multiplient depuis quelques semaines. Et un nom commence à intriguer, celui d’un certain FYR qui signe ses attaques de trois lettres et d’une croix blanche. Personne ne peut mettre un ou plusieurs noms sur ces trois lettres mais les suppositions vont bon train. Certains s’aventurent sur la signification. « ça doit vouloir dire Fuck Your Radar » avance un motard qui emprunte quotidiennement le périphérique toulousain. « Si je me souviens bien, c’est le code pays de l’OTAN pour désigner la Macédoine », s’essaye un jeune étudiant en histoire, « mais je ne crois pas vraiment que ça ait un rapport ». S’il ne s’agit que de suppositions hasardeuses, ces trois lettres ont au moins le mérite de faire parler d’elles.

Le 18 juin, une manifestation était organisée à l’appel de plusieurs associations d’automobilistes et de motards, pour dénoncer le système répressif que représentent les radars. En marge de la mobilisation, quatre radars avaient été bâchés, sans pour autant avoir été dégradés. Ainsi, Michel Ribet, président de l’automobile club du midi, s’offusque des dégradations : « l’important est avant tout de convaincre l’état de nous convoquer autour d’une table, c’est comme ça qu’on fera avancer les choses, et non pas en vandalisant. » Pour autant, des actions sont à prévoir prochainement pour « dénoncer les abus contre les usagers de la route », ajoute Michel Ribet.

Source La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *