Journée Mondiale contre le SIDA.

Journée Mondiale contre le SIDATrente ans après le premier cas de SIDA, nous savons enfin comment empêcher la transmission du VIH et mettre un terme à l’épidémie. Aujourd’hui, jeudi 1er décembre, c’est la Journée Mondiale contre le SIDA, à cette occasion nous vous invitons à enfin en savoir plus et découvrir un zapping de pubs sur le thème de la prévention.

Informer, dépister, permettre l’accès aux antirétroviraux et à une prise en charge médicale correcte : cette stratégie de prévention est aujourd’hui indiscutable, reconnue dans le monde entier, mais elle stagne faute de volonté politique. En ce 1er décembre 2011, AIDES publie un recueil de propositions concrètes et faisables à mettre en œuvre au plus vite et demande aux dirigeants de respecter leurs engagements pour que l’utopie ne soit plus.

La lutte contre le sida vit son plus grand bouleversement depuis l’arrivée des multithérapies en 1996. Les études scientifiques se succèdent et nourrissent le même espoir : la fin de l’épidémie est possible. Aujourd’hui, c’est un fait : les médicaments anti-VIH sauvent des vies mais ils empêchent également la transmission du virus. C’est une révolution pour les pays du Nord mais aussi une formidable promesse pour les pays du Sud.

Alors que nous détenons enfin la solution, les financements accordés à la lutte contre le sida diminuent, stagnent ou augmentent de manière ridicule. En France comme à l’étranger, les droits des personnes les plus fragiles reculent. Cette année encore, deux millions de personnes sont mortes faute de traitement. Pour deux personnes mises sous traitement, on déplore cinq nouvelles contaminations. L’élection présidentielle à venir est l’occasion de placer les candidats face à leurs responsabilités. Des solutions existent mais en quelques mots : « Fin du sida = protéger + dépister + traiter ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *