Rencontre avec Elodie Varlet, à l’affiche du film « Cassos » de Philippe Carrese sortie le 13 juin.

elodie-varletJeune fille fraiche et pleine de joie, Elodie est née sous une bonne étoile il y a 27 ans. Après des études dans l’audiovisuel, elle s’est essayée à divers arts. Curieuse de nature, elle aime toucher à tout aussi bien devant que derrière la caméra, sur scène ou à la télévision. Elle sera à l’affiche de « Cassos » qui sort le 13 juin au cinéma.

 

 

A l’occasion d’un moment de calme, elle a pris le temps de répondre à nos questions.

Elodie qui êtes vous ?
Je suis une jeune fille native de Villeneuve d’Asq (59) qui a suivit, dans ses jeunes années, ses parents dans le Sud. J’ai fait mes études en audiovisuel. J’avoue prendre plaisir a travailler devant et derrière la caméra. J’ai commencé à jouer dans Plus Belle La Vie alors que je n’avais pas fini mes études. Avide de connaissance, j’ai fait un stage en langue anglaise aux Etats-Unis pour accroître ma formation. Je vis entre Marseille, pour les besoins du tournage, et Paris. A mes moments libres, je prend plaisir à voyager.

Qui vous a donné envie de faire ce métier ?
Cela ne sait pas imposé à moi. Cela vient de mon professeur de lycée, d’un club de théâtre, les deux sont liés, et m’ont donné envie de continuer dans cette voie. Et sans oubliez Sylvie Roche.

Comment s’est passé le casting de Plus belle la vie ?
Il s’est passé très simplement. J’y suis allée, je n’étais encore qu’une étudiante, je trouvais ça énorme. Finalement j’y suis restée… J’ai par la même occasion réalisé mon stage avec la production pour me permettre d’en connaitre tous les postes.

Touche à tout, vous préférez quoi ?
J’aime beaucoup de choses. Dans ce domaine, l’un ne va pas sans l’autre: le cinéma et l’image, la danse… mais de tempérament calme j’ai opté pour la simplicité.
J’avoue avoir un attachement pour la musique, j’écoute de tout !

Vous êtes à l’affiche de « Cassos » de Philippe Carrese qui sort le 13 juin au cinéma, parlez-nous de ce film ?
C’est un film avec un humour belge. C’est l’histoire d’un homme qui essaye de mettre du piment dans sa vie. Il en a marre et cherche à devenir un prédateur et non une proie. On ne s’ennuie pas, c’est un film réel et qui permet de passer un agréable moment.

Jeune fille pleine de fraicheur et avide de connaissance qui ne demande qu’a jouer avec la caméra. Pleine de rêve, elle s’adapte à tout les domaines. Les langues étrangères ne sont pas un handicap pour elle. Ce joyau de la caméra est à suivre de près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *