PTDN #7 : L’heure du froid est arrivée !

WT-petits-tracas-de-nanasLe froid est bien là ! Tous les médias dispersent leurs meilleurs envoyés spéciaux aux fins fonds de nos contrées pour vous le prouver, au cas où vous n’auriez pas eu l’occasion de sortir votre petit orteil ou le bout de votre nez par la porte durant ces derniers jours. Marie vous propose une nouvelle aventure à la Capitale, la plus belle ville du monde, enfin après Toulouse bien entendu.

Salut les copines ! Comment ça va ? Il est 20 heures. Je vous écris depuis la capitale. Les médias nous rabattent les oreilles depuis plusieurs jours de cet énorme scoop, et aujourd’hui, bien que je ne sois pas frileuse, je vous le confirme… Il fait super froid !
Il paraît que cette vague est exceptionnelle… Heureusement qu’ils sont là pour nous en informer. C’est vrai que grelotter en plein mois de janvier, au cœur de l’hiver, ça arrive pas souvent !
Bon, mais eh… Je vais pas commencer à râler pour rien. Je ne suis pas d’humeur à bougonner. J’ai le cœur en fêtes. Pour tout vous dire, j’ai le cœur chaud. Vous noterez mon art de la transition… Froid, chaud… Héhé !

Donc voilà. Peu importe la température négative qui se plaît à figer mes membres, ce soir je sens la chaleur envahir mon être tout entier. Une seule raison à cela : Marius m’a invitée au restaurant. Enfin, le chauffage placé juste au-dessus de ma tête aide sûrement un peu aussi…
Je suis heureuse… Il a pris pour une fois l’initiative de mettre un tout petit peu son travail de coté. Ça fait longtemps que ça n’est pas arrivé… Mais ce soir, je l’aurais à nouveau pour moi toute seule. On va enfin reprendre le temps…

paris-pont-bir-hakeim

De se plonger dans les yeux l’un de l’autre, de se tenir la main, de se caresser la joue, de se faire goûter nos plats…Pour finir, on prendra même un dessert avec deux cuillères…Et entre chaque bouchée, on se penchera l’un vers l’autre pour s’embrasser langoureusement…Franchement les filles, que demander de plus ?
Je suis dans la plus belle ville du monde, avec le plus bel homme du monde…

Enfin, pour l’instant, je suis toute seule devant mon coca fraise, agitant nerveusement la « touillette » dans mon verre, scrutant la moindre vibration de mon Iphone…
Un mélange d’impatience et d’anxiété me font ressentir ces légers tiraillements ​dans le bas ventre… A moins que ce soit… Non pas toutes les semaines quand même…
Je peste, puis je me fais peur, puis je me raisonne, puis je me rassure, puis je re peste !

Moi, à moi-même :
-« Le con ! Il va pas me faire ça quand même… ! Non, non impossible, il m’a promis ce moment, je suis à la bonne adresse, il sait que j’attends ça depuis des jours…Non, vraiment aucune raison. Pourvu qu’il ne lui soit rien arrivé… Attends et si il m’avait oubliée ? Attends là ça serait fort quand même… Et si y’avait eu un malentendu quelque part? Non attends on se l’est répété dix fois : 20H au Café du Temple ! »
Donc voilà, j’attends Marius…Entre deux gorgées, (et deux coups de touillette) je tente aussi d’apaiser ma nervosité en entortillant une mèche de cheveux située derrière mon oreille droite. Oui, je sais, tout le monde s’en fou, mais c’est une manie que j’ai depuis toujours. Hihi !!!!! … Voilà.
Donc j’attends… Encore… Et encore… Et encore…

lovejoy-draguer-en-boite

Tu vois, dans les films romantiques, le mec qui t’invite au resto et que tu retrouves en poussant la porte, attablé en costard/cravate, une rose à la main…
Ben moi j’ai du tomber sur son cousin très éloigné :
Le mec en survet et t-shirt Goldorak qui arrive essoufflé, toujours avec les mêmes arguments en guise d’excuses… « P***** j’suis à la bourre ? Désolé
j’arrête pas de courir comme un connard, je suis vidé ! P***** ça fait du bien de poser son cul ! … Ahhhh p***** !!!! … Ça va toi ? »
Et là, instantanément j’ai envie de répondre… « Ça fait une heure que je t’attends, j’ai fait un effort vestimentaire… MOI, passé trois heures à brusher
mes cheveux ! Le stress m’a fait faire pipi quinze fois avant que tu arrives… Mais ÇA VA TRÈS BIEN ! … Tu t’fous d’ma gueule ?
Puis finalement… je sors un truc qui ressemble approximativement à ça :
« Quand je te vois, ça va toujours mon amour. T’as l’air fatigué mon pauvre trésor… ».
Marius, c’est un peu comme une tablette de chocolat… Je le regarde me narguer, et je tente le mépris en adoptant un air suffisant, tout en me promettant de ne pas me laisser avoir.
Je ne veux pas faiblir, non, JAMAIS ! Je suis une femme forte, qui s’affirme, qui s’impose. Une femme tenace, non influençable et… Et puis m****… Je suis surtout une femme terriblement amoureuse… De Marius peut-être autant que du chocolat d’ailleurs…

Enfin, ce qui est bien quand un mec est à la bourre, c’est que tu as tout ton temps pour les retouches maquillages… Je dois en être à la vingtième maintenant… Je chérie chaque jour l’inventeur de ces merveilleux petits miroirs de poche.

Moi j’ai celui avec la lumière en plus ! Le top du top ! Ce genre de lumière « effetnéon » un peu comme chez le coiffeur… Tu sais, celle qui accentue tous tes défauts. Vous voyez ou pas ? Je suis donc la seule à avoir des défauts ? C’est bon, vous m’avez pourrie ma soirée !
Non mais sans rire les copines… On est d’accord ! On a toutes envie que le mec flashe dès le premier regard qu’il pose sur nous. Marius va arriver d’un instant à l’autre, (enfin j’espère..) je veux que dès son entrée dans le resto, il est ce choc visuel, et qu’il puisse se dire un truc comme : « OUAHHHHHHHHH !!!!! »…

happy-story1

Et si j’ai mangé mon rouge à lèvres, que mon front brille, que mon mascara s’est malencontreusement étalé ailleurs que sur mes cils… Ou que sais-je encore… Il est évident que ça va tout foutre en l’air.
Je dois aussi me concentrer sur ma respiration. Avoir l’air classe mais pas coincée, détendue mais pas trop , sexy mais pas provoc’. C’est dingue… J’ai l’impression que je joue ma vie à chaque fois ! C’est qu’un mec après tout !!!!! Non… C’est Marius.

Oh pauvre je crois que je le vois là… Non, non… Cette fois c’est décidé, le moment est venu, il va m’entendre !!!! Il m’a fait poireauter 3000 ans… La ça passera pas !
Attendez… Je crois que… mais oui c’est bien lui ! Il arrive… En retard… Et… En costard !!!!!
Il est 20h 15…
Je vous laisse, je dois me repoudrer le nez !

A vendredi prochain les filles. D’ici là, ne vous tracassez pas trop.

Kiss.
Marie.

Laisser un commentaire