Basic Einstein, la science par le rire, à la Comédie de Toulouse

C’est à un spectacle atypique que la rédaction de WebToulousain.fr vous convie. Rendez-vous le Mercredi 01 Février chez nos amis de la Comédie de Toulouse  pour Basic Einstein, en partenariat avec les succulents suricates de la prod Yescomon. Vous y découvrirez Damien Jayat, ancien chercheur biochimiste, qui joue un prof qui donne un cours de sciences à trois périodes de sa vie, avec bon nombre de péripéties. De quoi joindre l’utile à l’agréable en apprenant plein de choses tout en se marrant. Ne vous en privez pas ! Interview.

Cela peut sembler improbable pour certains, mais peut on rire de la science ?

Bien sûr ! Il y a même plusieurs manières de le faire, et des milliers de gens à travers le monde essaient de présenter la science sous une forme simple, détendue, amusante. C’est aussi ce que j’essaie de faire dans Basic Einstein, où je parle de sujets scientifiques sérieux de manière… moins sérieuse. Plus précisément, il s’agit de rire, non pas « de la science » car cela serait de la moquerie, mais « avec la science » : vous ne comprenez rien ? Et bien je vous explique. Mais pour rire.

Je me souviens d’une citation d’un de mes profs de lycée et je ne résiste pas au plaisir de te la livrer pour que tu me la vulgarises : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

Coïncidence, j’évoque justement cette phrase dans mon spectacle ! De manière là encore un peu déformée, parce que dite telle quelle il n’y a pas vraiment de quoi rire. Cette phrase est de François Rabelais, et il voulait dire par là que la science ne peut pas suffire à une bonne éducation de l’esprit. Par exemple, la science seule n’est pas morale, elle ne juge pas ce qu’il convient de faire ou non. Faire de la science sans lui ajouter un peu de morale (la « conscience »), on peut aboutir à des catastrophes.

Ancien chercheur en biochimie, tu maîtrises donc parfaitement ton sujet. Mais dis moi, est ce que ça déconne dans les labos ou faisais tu figure d’OVNI avec ton goût pour la scène et le spectacle ?

Les scientifiques sont des humains comme les autres : sérieux quand ils réfléchissent à leur boulot, mais ils ont autant d’humour que le commun des mortels ! Donc oui, ça déconne dans les labos. Cela dit, monter sur scène pour aller parler de science et faire rire les gens, peu ont franchi le pas. Mais mon spectacle les fait rire, ce qui est une preuve supplémentaire qu’ils ont de l’humour, et une bonne dose d’auto-dérision !

Au delà de l’aspect purement scientifique, ton spectacle fait la part belle aux bons mots. Les sciences et les lettres sont ils donc deux domaines compatibles ?

On nous l’apprend depuis notre plus jeune âge : il y a les « littéraires » et il y a les « scientifiques ». Et on nous ment ! Chacun de nous est un mélange de multiples sensibilités, artistiques, littéraires, scientifiques et tant d’autres. Séparer les gens selon les notes qu’ils obtiennent en classe, c’est scandaleux. Il semble d’ailleurs que pour être un bon scientifique, il faut avoir une bonne part d’imagination, de créativité : et oui, il faut bien les imaginer, ces nouvelles théories scientifiques qui surgissent de temps en temps ! Et le langage scientifique lui-même est très imagé, très littéraire. L’idée de « programme génétique » en biologie ou de « corps qui s’attirent » en physique, par exemple, sont de pures métaphores.

J’ai lu que tu enseignes toujours. Est ce que tu glisses parfois des morceaux de ton spectacle pour captiver l’auditoire ou pas ?

Pas des morceaux du spectacle, car ils sont faits, ceux-là, pour être dans le spectacle. Mais j’essaie de mettre dans mes cours le même esprit que dans le spectacle : on parle de choses sérieuses, d’accord. Mais pourquoi se priverait-on de se faire plaisir en même temps ?

Allez une dernière, peux tu livrer à nos lecteurs en exclu une anecdote scientifique de ton spectacle, un fait marquant, une info insolite qu’ils trouveront dans ton spectacle ?

Ceux qui viendront voir Basic Einstein découvriront par exemple, que l’on peut utiliser des dessins animés pour comprendre la physique quantique, que l’on peut faire des miracles avec un pinceau et un mollusque gastéropode, ils ne verront plus jamais comme avant les films américains. Entre autres !

BASIC EINSTEIN
Mercredi 01 Février 2017 à 20h30
Lieu : La Comédie de Toulouse, rue Saint Germier
Billetterie : points de vente habituels
Plus d’informations : www.yescomon.com/basic-einstein.html

A noter sur vos agendas, et bientôt sur Webtoulousain : Damien Jayat se produira bientôt avec son nouveau spectacle Neuf mois plus tôt au Fil à Plomb ! Qu’on se le dise !

Laisser un commentaire