Roland Magdane fait coup double au Casino Barrière !

Il est, et ce n’est pas lui faire injure loi de là, un des dinosaures du paysage humoristique français. Un des rares qui remplit salles et zéniths à chacun de ses passages, tant sa bonhomie est inter-génerationelle. Vous le connaissez très probablement pour ses sketches mythiques sur « Le Dentiste » ou « Le Barbecue » ou encore son personnage de Benoît. On veut bien sûr parler de Roland Magdane, qui se produira le Vendredi 24 Février sur la scène du Casino Barrière. Et comme ce spectacle est complet, une autre date ( c’est dire ! ) a été rajoutée, celle à laquelle nous vous convions par le biais de cette interview de ce monument du rire.

Roland, 40 ans de carrière, des Zéniths plein, un succès qui ne se dément pas, qu’est ce qui vous fait encore courir ?

Bonne question, elle est imparable,je ne fais certainement plus ça pour l’argent, car je pourrai couler des jours heureux, mais simplement parce que je pense faire le plus beau métier du monde, rendez vous compte que je ne dis pas que  je travaille mais  que je joue,je mesure  la chance qui est la mienne dans ce bordel infini, en fait je n’ai jamais cessé de jouer , depuis tout petit,je suis vraiment très conscient de ce privilège, et je dois tout cela au public …

On vous entend souvent dire à quel point vous êtes proche de votre public justement , c’est vraiment votre moteur ?

Quand j débute mon spectacle, que je rentre dans le noir et que je vois l’accueil qui m’est fait, c’est vraiment extraordinaire, mais au sens premier du terme. Jj’ai beau avoir une longue carrière derrière moi j’en ai encore les poils qui se hérissent… C’est comme cette impression agréable de retrouver un bon copain que l’on n’a pas vu depuis longtemps et avec qui on a partagé de bons moments.

Ce public, justement, ce sont des fidèles de la première heure ou vous observez un renouvellement ?

Il s’est beaucoup renouvellé! J’ai bien sûr des fidèles de la première heure, mais ils ne constituent pas la majorité. Je suis parti 9 ans aux Etats Unis et dans ce laps de temps des Robin, Palmade, Bigard et autres ont émergé dans le paysage de l’humour. A mon retour j’ai dû « réattaquer » et me reconstruire un public. Aujourd’hui je peux te dire que le spectre couvre à peu près 3 générations, des gens de mon âge, des quadras, et leurs enfants de 20 ans qui m’ont découvert entre temps. C’est superbe ! Chacun trouve son compte dans les sketches, au gré des thématiques.

Dans ce spectacle on retrouve vos plus grands sketches. Pas trop dur de faire un choix ? Et sur quels critères se fait il ?

Si bien sûr, il a fallu trancher car en le préparant, sur le papier, j’avais plus de 4 heures ! Donc j’ai attendu les répétitions et me suis dit que si le sketch me faisait encore marrer moi même je l’insérerais dans le spectacle, et si je me faisais un peu chier à le jouer, je l’enlèverai. C’est aussi simple que ça !

Retrouvera t on votre personnage récurrent de Benoit ? Ou d’autres qui sont devenus mythiques ?

Bien sûr que Benoît sera là, c’est obligatoire ! Il y aura aussi le dentiste, la cure de thalasso, le régime , les modes d’emploi. En fait, mon prisme pour faire rire est celui de la bêtise humaine, alors de ce point de vue je suis tranquille, la connerie humaine ne cesse jamais de se renouveler !  Quand je parle de la pub qui nous prend vraiment pour des cons, c’est autant vrai que ça ne l’était il y a 40 ans, non ?

Vous qui avez ce recul conféré par une longue carrière, trouvez vous que le spectateur français, au vu du contexte, est vraiment en recherche de rire, comme s’il y avait une urgence à vivre, à profiter ?

Evidemment, même moi je suis dans cette recherche, c’est pas le bon timing, pour le dramatique.  Ils ne vont pas aller voir n’importe quel spectacle pour autant, les gens reviennent aux vraies valeurs, dans l’humour comme dans la chanson,  un retour aux valeurs sûres, comme pour se rassurer . A nous aussi de leur donner le meilleur dans ce contexte ou les gens n’ont pas forcément les moyens de se payer beaucoup de spectacles.  Moi mon but,c’est qu’ils repartent en se disant  » Merde, je pensais que ça serait bien mais là ça a a dépassé mes espérances ». On leur doit cette exigence !

Des projets après cette tournée?

Je suis déjà dans l’écriture  d’un un nouveau spectacle que je teste déja dans celui que vous verrez . Il s’appellera 100 % nouveau.Je ne peux pas m’empêcher de créer, donc quand j’ai une idée je mets de côté, c’est le public qui a raison, donc c’est une répétition grandeur nature. J’en « teste » un petit morceau chaque soir histoire de prendre la température !

Toulouse, pour vous qui ne jurez que par le Sud, ça évoque quoi ? Un souvenir ? une anecdote?

Je vais te faire une confidence, j’ai même pensé m’y installer à une époque ! J’adore cette ville ! J’avais pour projet de reprendre un amphithéâtre de la fac de médecine pour en faire un théâtre mais ça ne s’est pas fait. J’avais même visité le chantier de l’hôtel de l’Opéra avec le patron, à une heure du mat’ avec une lampe torche, alors qu’il n’y avait encore que de la boue et des planches.  Donc, ce retour à Toulouse est un vrai bonheur pour moi, avec la cerise sur le gâteau de cette deuxième date supplémentaire, on va bien se marrer !

Merci Roland pour votre disponibilité et votre accueil !

Merci à toi Damien, et rendez vous au Casino pour les lecteurs de Webtoulousain !

Roland Magdane, Les Plus grands Sketches, les 23 et 24 Février au Casino Barrière de Toulouse, Points de ventes habituels.

 

2 pensées sur “Roland Magdane fait coup double au Casino Barrière !

Laisser un commentaire