Denfima en live place du Capitole et en interview pour WebToulousain !

La Place du Capitole résonnera aux sons de Denfima, ce jeudi 21 juin lors de la Fête de la Musique. Il nous a fait le plus grand plaisir de répondre à quelques unes de nos questions juste avant son passage, il y a quelques jours, lors du festival Grain de Sel à Castelsarrasin (82). Une musique et des textes éclectiques qui font bouger toutes les générations. Denfima, rappeur toulousain au style atypique qui le démarque de l’image qu’on peut se faire d’un rappeur s’est prêté volontiers au jeu des questions réponses.

Après la sortie de son EP « Bloqué Là-Haut », la première partie de Bigflo et Oli au Zénith de Toulouse, plusieurs passages au Bikini et au Metronum, avec Lorenzo, Columbine, Demi-Portion, une scène aux Francofolies de la Rochelle et plus récemment le festival Grain de Sel, Denfima sera en live sur la place du Capitole ! Le rendez-vous est donné à 19h15.

Christophe, notre reporter : Merci de nous recevoir Denfima.
Denfima : Merci à vous.

Ce que j’aurais aimé savoir c’est au niveau de ta préparation, comment on passe d’une scène gratuite à un zénith avec Bigflo et Oli ?
C’est la même chose. Parce que c’est une scène, je ne me pose pas la question de si c’est gratuit ou si c’est payant, de s’il y a du monde ou pas, je travaille mon show avec les personnes avec qui je suis. Et prendre du plaisir c’est ça le principal, qu’il y ait une, deux ou 11 000 personnes comme c’était le cas au Zénith aux côtés de Bigflo et Oli, pour moi en tant qu’artiste c’est un plaisir et le fait de faire ressentir ça, si les gens ça leur a fait plaisir de me découvrir ou de me revoir, qu’il soit 10 ou 1000 c’est pareil pour moi. L’objectif c’est de faire quelque chose de qualitatif peut importe où je me produis.

Tu vas faire la tournée des festival cet été ?
On a quelques dates qui sont prévus mais on ne peut pas parler réellement de tournée, petit à petit ça avance bien. Pour la fête de la musique je serai sur la place du Capitole le 21 juin prochain. Ça sera une belle opportunité. Ça avance et on pourra peut-être parler de tournée dans les prochains mois si ça se présente.

J’ai remarqué que tu apportais beaucoup d’importance aux relations humaines, c’est une priorité pour toi ?
Ça fait partie de moi, que ce soit dans ma vie privée ou musicalement et sur scèine c’est le plaisir avant tout. Mes acolytes sur scène sont d’univers différents ou même de formations différentes et on ne travaille pas ensemble juste pour qu’on fasse ce que j’ai envie de faire mes pour qu’il y ait réellement votre touche. Je veux toujours que tout se fasse dans la bonne humeur, toujours de manière plaisante. Avec le public c’est la même chose, c’est du partage, discuter avec eux. Je ne serai rien sans eux c’est vraiment la scène qui m’a fait et qui a fait que petit à petit les choses se font donc grâce à qui j’ai pu faire les choses.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire de la scène?
Alors ma première scène, pour l’anecdote, c’était via la MJC de Castanet, là où j’habite, ils proposaient un atelier écriture et qui se terminait par un concert dans la salle de la commune. Ça a commencé comme ça. De base je suis quelqu’un de plutôt extraverti et j’avais une facilité à l’oral de parler devant les gens, la musique et la scène me sont venues naturellement. J’avais envie de partager des émotions, du vécu et c’est suite à cet atelier que je me suis lancée. Ce qui est important c’est que je prenne toujours beaucoup de plaisir de la musique. J’ai des émotions et des bons moments avec mon public.

De faire la première partie de Bigflo et Oli c’est…
C’est génial ! C’est la surprise parce que je ne m’y attendais pas. Je savais pas que j’allais me retrouver là ce soir là c’était grâce au fait que j’allais sortir mon premier EP au Métronum et je les avais invité à passer. Ils sont venus, et à la fin du concert ils m’ont dit qu’ils avaient envie que ça avance pour moi et donc m’ont proposé ça, de faire la première partie de leur zénith à Toulouse. Une belle surprise, une parole honorée, ce sont des mecs que je connais depuis pas mal d’années, ils me l’ont proposé maintenant parce que je pense qu’ils ont vu que j’étais en évolution. Ce soir là, au moment où des choses commencent à se profiler pour moi, ça donne un coup de boost et en plus c’était à Toulouse, c’était vraiment top !

Quelle est la suite des choses pour toi ?
Alors la suite, j’ai plusieurs dates dont celle de la fête de la musique que je vous ai parlé avant et un nouveau projet faisant suite à mon premier EP « Bloqué là-haut » sorti au mois de février. J’ai eu des retours plutôt positifs dessus. Montrer que j’ai envie et que ce n’est pas juste un phénomène mais un projet où il se passe quelque chose, avec l’envie de perdurer et de m’installer dans le paysage musical toulousain mais aussi national. Et là ce soir je mange en famille. (Rires) Ça fait du bien de se poser aussi et de retrouver les siens.

Par rapport à la famille, puisque tu en parles, j’imagine qu’ils sont assez fiers de toi.
Oui ils ont un avis plutôt positif. Je ne viens pas d’une famille d’artistes ou quoi que ce soit, c’est un parcours où on se demande un peu où est-ce que ça va… Et le fait que je commence à être bien entouré et que je commence à travailler de manière sérieuse prouve qu’il y a vraiment du professionnalisme et que je fais pas de la musique juste pour m’éclater et sans savoir où je vais donc ça les rassure.

Bonne chance pour la suite Denfima, merci beaucoup.
Ça marche ! Super ! Merci beaucoup aussi et à très vite place du capitole.

 

 

Pour le suivre, ça se se passe sur son facebook et son twitter et nous ne manquerons pas de vous donner des nouvelles régulièrement.

Les photos du festival Grain de sel sont ici : 

WebToulousain.fr

L'équipe de rédaction de WebToulousain.fr vous souhaite une bonne visite et reste à votre disposition en cas de besoin.

Laisser un commentaire