Mister George, incroyable destin aux éditions Salto.

Il est des hommes qui ne peuvent échapper à leur destin. Georges Weah est de cette trempe. L’ancien attaque vedette du PSG ou du Milan AC a été élu en Janvier président de la République du Libéria, devenant ainsi le premier ex footballeur à atteindre un tel niveau de responsabilité. Pas étonnant quand on connaît la côte de popularité de Mister George en Afrique, et particulièrement dans son pays.

Destinée d’autant plus improbable que rien ne prédestinait Weah, fils d’une famille humble et nombreuse, à présider aux destinées de son pays. Un parcours romanesque s’il en est. Il n’en fallait pas plus pour qu’Antoine Grognet en fasse le sujet de son dernier romain chez nos amis des éditions Salto.

Ce livre est le récit d’un homme extraordinaire. Et plus encore…

À la manière d’un conte africain, le journaliste Antoine Grognet nous livre une magnifique histoire d’homme, de destin, d’Afrique…

Petit jeu de questions réponses avec l’auteur, par les amis de Salto

Quelle a été la genèse de Mister George ? Comment s’est passée l’écriture du livre ?

Mister George vient d’une volonté conjointe. Celle de mon éditeur et la mienne d’écrire sur une légende du football africain et tout simplement du football. Retracer le parcours de Weah, c’est se replonger dans une époque, les années 90, où le football commençait à prendre dans le monde la place qu’il a aujourd’hui. Les premières stars sur-médiatisées sont apparues à cette période. L’écriture s’est donc déroulée en fonction de ce contexte : redonner vie à une époque révolue, presque dépassée, et qui portait en germe tous les excès du football actuel. Il a donc fallu beaucoup de recherches, d’autant plus que Weah a toujours été quelqu’un de discret, ce qui n’a pas facilité l’écriture.

On sent, dans ce livre, un certain attachement à l’Afrique : quel est ton rapport avec ce continent ?

C’est plus qu’un attachement. J’ai eu la chance de découvrir le continent africain en 2013, lors de la CAN en Afrique du Sud. Un pays passionnant et qui m’a beaucoup appris sur les réalités et les contrastes africains. J’y ai un petit peu voyagé (Congo, Gabon,..) et vécu (Dakar au Sénégal). Je pense sincèrement que lorsque l’on pose le pied en Afrique et qu’on ressent ce que j’y ai ressenti, la passion ne nous quitte jamais.

Mister George, Antoin Grognet, Editions Salto, 16 euros

Laisser un commentaire