Le duo Hushh débarque aujourd’hui sur les ondes.

HushhPresse 04 WEBrvb Copier

HushhPresse 04 WEBrvb CopierIl y a des rencontres qui marquent une vie : en 2008, Chrys et Raphh se sont rencontré par hasard lors de l’anniversaire d’une amie en commun. Ce jour-là fût pour eux le début d’une belle histoire.

Aujourd’hui, le premier album “Jamais perdus” sort dans les bacs.
Présentation d’une magnifique ôde à la vie.

Mercredi 3 juin, journée promo chez my major compagny, à cette occasion , Gaëlle, notre rédactrice en chef a eu l’immense joie de poser quelques questions au tandem de choc Hushh.

Chrys, Raphh, Hushh, c’est l’histoire de qui ?

C’est l’histoire de notre rencontre, un mixte homogène de nous. Ça regroupe qui on est, d’où on vient (Chrys : je suis originaire du Liban ; Raphh : moi je suis originaire d’Afrique du Nord). Malgré nos univers différents nous nous rejoignons. Nous sommes bercés par notre déracinement.

Pourquoi Hushh ?

Ça cristallise le moment de notre rencontre. En novembre 2008, dans un bar parisien, à l’occasion d’un anniversaire, Raphh a pris sa guitare et à commencer à jouer la mélodie de Sommertime. Dans mon coin lorsque j’ai entendu cette mélodie, je me suis levée et j’ai commencé à chanter « So hushh pretty baby… ». Voilà d’où vient le nom de notre duo.

Que représente la musique pour vous ?

Tous les deux, nous avons commencé dés notre plus jeune âge. Moi (Chrys), j’étais une enfant dissipée, mes parents ont choisi comme solution de me faire chanter. Quant à moi (Raphh), une nuit lorsque j’avais 4 ans, je n’arrivais pas à dormir, je me suis levé et mis devant la télé. Il y avait le clip de Rock Voisine « Hélène », je suis tombé en extase devant cet artiste qui jouait de la guitare. J’ai demandé à mes parents qu’ils m’en achètent une. J’ai commencé le conservatoire à 4 ans.

Pourtant vous avez tout deux des styles différents, ce n’est pas trop compliqué ?

Tous les deux ont adore la musique en général. Chrys a une facilité d’adaptation. Plus jeune, nous avons écouté Goldman, Brel, Aznavour mais nous ne nous basons pas sur le passé, il faut aller de l’avant et s’adapter.

Qui fait quoi ?
J’écris les textes (Chrys) et je compose la mélodie (Raphh).

Chrys : Raphh me propose un riff qu’il m’envoie, et selon mon humeur, j’écris ou pas . Quand quelque chose ne va pas, je pose mes maux sur la feuille cela me libère. C’est en quelque sorte ma thérapie. Vous pouvez voir que chacun des titres a toujours une sortie positive.

Pourquoi avoir choisi MMC plutôt qu’un autre site ?
Nous avons ressenti le besoin de partager avec le public. Nous nous sommes donc inscrits avec notre projet. Avec ce site, nous avons eu vraiment un vrai contact avec le public. Ce qui nous a permis de faire évoluer notre projet grâce aux divers conseils.

Pourquoi avoir choisi ce titre « Jamais Perdus » ?
C’est le premier single, c’est la chanson qui synthétise l’album, celle qui renvoie l’image que l’on voulait.

Vous avez choisi de collaborer avec Jean Felix Lalanne et Benjamin Constant, pourquoi eux et pas d’autres ?

Pour Jean Felix, Chrys est tout d’abord allée vers lui, pour lui montrer une vidéo de moi. Après l’avoir écouté, il nous a invité chez lui.

Heureux,nous y sommes allé, je me suis mis à jouer de la guitare et quelques seconde plus tard, JF s’est joint à moi. On ne sait plus quitter.

Il a co-réalisé 4 magnifiques ballades comme Respire moi….

Pour Benjamin Constant : c’était le seul à avoir une expérience de son pop ethnique (l’album de Christophe Maé). C’est un artiste exceptionnel qui a une oreille absolue.

Vraiment nous ne pouvions pas choisir d’autres artistes.

En quelques mots, que diriez vous de ce premier album ?

Chrys : c’est un album positif, optimiste et coloré.

Raphh : c’est un album qui nous ressemble. C’est le fruit d’un long travail entre nous avec nos compromis. Il est dans l’air du temps avec un mélange de son actuel mais aussi de son plus anciens comme le bois…

Actu ?

Nous serons en concert le 17 juin au café de la danse. Nous avons aussi la chance de faire la tournée de plusieurs Cultura.

Mais si vous voulez en savoir plus, regardez sur notre page facebook : https://www.facebook.com/hushhofficiel?fref=ts ; vous pouvez aussi nous suivre sur twitter h ttps://www.twitter.com/hushhofficiel .

Que dire de plus, c’est un album qui donne le sourire, il en ressort une émotion intense.

Quelque soit la route que vous prenez, ne baissez pas les bras.

Hushh, le duo aux mille facettes.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire