Le People de la Semaine : Michel Sarran qui rempile pour une seconde saison de Top Chef.

michel-sarran-top-chef

michel-sarran-top-chefCe soir c’est le lancement de la saison 7 de l’émission phare de M6, Top Chef, concours culinaire de chefs dans laquelle on retrouvera comme chaque année Jean-François Piège et à nouveau Philippe Etchebest, Hélène Darroze et Michel Sarran dans le jury face aux candidats professionnels de la cuisine qui s’affronteront dans des épreuves toujours plus savoureuses et intéressantes. Nous avons posés quelques questions au chef étoilé toulousain, Michel Sarran, dans son bureau au dessus des cuisines de son restaurant à Toulouse.

Michel Sarran, né le 18 avril 1961 à Saint-Martin d’Armagnac dans le Gers, est un grand chef cuisinier toulousain dont le restaurant, qui porte le même nom, possède deux étoiles dans le guide Michelin. Il nous a reçu en toute humilité dans son bureau au dessus des cuisines de son restaurant, au 21 boulevard Armand Duportal, derrière la Cité Administrative de Toulouse. En t-shirt et jean, il est très souriant et très à l’écoute. Décontracté et sans aucune prétention, il nous présente son univers avant de nous accorder une bonne partie de sa matinée et de se livrer au jeu de quelques photos.

 

Parlez-nous un peu de vous, Michel Sarran, quel est votre parcours ?

Vous me replongez dans mon enfance, ça fait quelques temps maintenant. (Rires) J’ai fais des études dans le Gers à Nogaro d’où je suis originaire. Je suis natif d’un petit village qui s’appelle Saint Martin d’Armagnac, j’ai fais un Bac S, scientifique et puis je me suis inscrit à la faculté de médecine de Toulouse. J’y ai fais 2 ans, 2 fois la première année comme beaucoup. J’ai fais un peu de tourisme étudiant comme on dit. (Rires) Mais c’est ce qui m’a donné envie de revenir dans cette ville. Parce que quand on vient d’un petit village comme moi, Toulouse nous semble être New-York. J’ai découvert cette ville et sa qualité de vie et j’ai eu envie d’y poser mes valises. 54 ans plus tard je suis toujours là et plutôt bien installé, non ?

Je me suis retrouvé sans avenir parce que j’ai bien compris que les études et surtout la médecine ce n’était pas fait du tout pour moi. A cette période, ma mère Pierrette a ouvert un restaurant dans le Gers en transformant la maison familiale. C’était d’abord une ferme auberge puis c’est devenu un restaurant. J’y ai travaillé au début les week-ends pour me faire un peu d’argent et puis j’ai continué. Et quand je me suis retrouvé sans rien, j’y suis resté. D’abord j’ai fais la salle puis rapidement la cuisine comme ma mère. Par ses relations, c’est vrai que c’était une personne atypique, ma mère, j’ai trouvé une place dans un restaurant italien à Paris avec une vraie Mamma italienne. J’ai commencé comme ça mais sans réelle envie ni motivation.

Un jour, ma mère va manger chez Alain Ducasse et après le repas elle demande à lui parler. Elle lui dit qu’elle avait beaucoup apprécié le repas et lui parle de son fils, moi, en luis disant que j’aimerais apprendre la cuisine et que je me débrouillais bien. Il lui a proposé de me recevoir dans les prochains jours. Je m’y suis présenté et il a décidé de me prendre sous son aile et c’est lui qui m’a permis de découvrir toutes les possibilités qui m’étaient offertes dans ce métier.

 

Justement quelles sont les qualités nécessaires pour travailler dans la restauration ?

ce qu’il faut c’est être travailleur avant tout mais ça je vais dire après ça dépend de l’ambition de chacun. il faut surtout de la discipline, être rigoureux et humble. Oui c’est ça. La discipline, la rigueur et l’humilité sont pour moi les maîtres mots pour faire les métiers de la restauration.

 

Comment vous êtes-vous retrouvé jury dans Top Chef ?

J’avais fais l’année dernière une émission sur France 5, Cuisine Sauvage que j’avais beaucoup aimé et j’ai passé ensuite un casting pour TF1 où j’ai fini second dans un trio de chefs dont nous étions 2 toulousains avec Yannick Delpech. On retrouve lui sur TF1 et moi sur M6, c’est assez marrant comme situation.

Quand M6 m’a contacté l’année dernière pour Top Chef, car ils changeaient presque tout le jury, je leur ai répondu d’aller se faire voir car ça ne m’intéressait pas. En plus je sortais d’une situation compliquée suite à un casting pour TF1. ce n’était pas mon métier et je ne voyais pas ce que je pourrais apporter et ce que ça m’apporterait. Après plusieurs appels, j’ai fais un casting mais j’y étais réfractaire. Je ne voulais pas avoir une image différente de ce que je suis. Ma personnalité a plu à M6 et à la production donc j’ai rejoint l’équipe. Je me suis beaucoup amusé et j’ai rempilé pour une nouvelle saison.

Je pense beaucoup à ma mère, que j’ai perdu il y a quelques années et je sais qu’elle aurais été très fière. J’aurais beaucoup aimé qu’elle puisse partager cette expérience avec moi. Elle avait fait pas mal de télé elle aussi dans Ciel mon mardi avec Christophe Dechavanne et je pense qu’elle m’aurait beaucoup aidé.

michel-sarran

Comment vous trouvez le Michel Sarran à la télévision ?

Je suis entier, je ne suis pas gêné par les caméras, ça ne me bloque pas. Si j’ai envie de dire quelque chose, je le dis. Je suis quelqu’un qui a beaucoup d’émotion, de rigueur mais si il y a quelque chose qui ne me plaît pas, je ne me gêne pas pour le dire, peu importe qui est en face de moi. Je ne joue pas de rôle, je n’ai pas de répliques de la production. Je fais ce que je veux et dis ce que je veux. Je reste maître de ce que je suis. Je ne suis pas méchant, je peux être dur parfois mais pour moi la méchanceté gratuite c’est non. je préfère rester critique et ouvert.

La productrice de Studio 89, qui produit l’émission, dit que je suis un “tonton flingueur”, j’aime bien cette image, ça me fait marrer. (Rires)

 

Merci Michel et WebToulousain vous souhaite une bonne saison de Top Chef et plein de beaux projets.

Merci à WebToulousain et aux toulousaines et toulousains très nombreux à me soutenir et à me suivre sur M6 et sur les réseaux sociaux.

 

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Une réflexion sur “Le People de la Semaine : Michel Sarran qui rempile pour une seconde saison de Top Chef.

Laisser un commentaire