Dina la surprenante gameuse championne de France de Just Dance va mettre le feu au Toulouse Game Show. Vos places à gagner !

Dina est une véritable boule d’énergie très athlétique et qui vous entraine à coup sur dans des pas et des postures improbables. Elle aime faire danser le public et les inviter à la rejoindre sur scène.

Mais quand est-il de ses inspirations et de ce plaisir qu’elle distille dans toutes les conventions où elle se produit ? Nous avons rencontré Dina à mainte reprise et nous avons pu entre deux scènes recueillir quelques mots.

Bonjour Dina, tu es passionné de danse, comment en es tu venu au jeux Just Dance et ses défis ?

Alors à la base j’étais passionnée de chant. Quand j’étais petite je voulais devenir chanteuse. J’ai découvert les jeux vidéos on avait la console Nintendo Nes avec mon frère et on jouait aux différents jeux de plate forme. Après on a eu une Playstation et on a continué a découvrir des jeux de nombreux styles. Et puis la WII et sortie c’était une révolution vu qu’on pouvait jouer tout en bougeant son corps.

Peu de temps après j’ai découvert Just Dance. C’est vrai que j’ai toujours aimé danser et comme c’était le premier jeu où on pouvait danser et jouer j’ai trouvé ça super cool. l’idée m’a énormément plu et je l’ai eu peu de temps après. c’est devenu un de mes jeux préféré vu que j’étais assez forte (rires collégiaux).

Quelle a été la chorégraphie la plus compliquée ?

Il y en a encore des compliqués aujourd’hui. Il faut savoir que tout les ans un nouveau jeux sort et ça devient de plus en plus corsé bien que les concepteurs mettent toujours des chorégraphies facile. A chaque fois je galère à apprendre les chorégraphies les plus difficiles comme tout le monde. Je dirais que c’est les danses de l’année dernière qui m’ont vraiment posé problème juste avant la finale française de la coupe du monde de Just Dance au mois de novembre.

Ah oui toutes ?

En fait j’avais prévu de répéter et malheureusement le dimanche je tombe ultra malade. Je suis rentrée chez moi avec difficulté. J’étais vraiment trop mal. Je pensais pouvoir répéter les trois jours, j’avais une pression impressionnante. La montre tourne la finale se rapproche et quand je vois les chansons difficiles je me dit que je ne vais pas y arriver et que je vais entièrement les louper. Je vais décevoir les gens ça va être affreux. C’était une période difficile car je me suis forcée à me lever pour travailler mes mouvements mais j’étais vraiment très malade et c’était vraiment une épreuve. Voilà pourquoi ce n’est pas une chorégraphie en particuliers mais celles de ce jeu là que j’ai dû apprendre dans la souffrance.

Quel est ton palmarès en compétition Just Dance ?

Alors j’ai été Vice-championne du monde en 2016 et trois fois championne de France. Je suis arrivée deuxième en novembre 2018 donc je n’ai pas pu participer à la coupe du monde car seulement le premier est sélectionné.

Tu es sur de nombreuses conventions. C’est important pour toi de partager ta passion ?

Mais non je m’en fous c’est pour ca que je fais autant de salon (rires collégiaux). Oui c’est évident, j’adore ! J’adore les conventions pour moi c’est un très bon moyen de danser en réalité avec les gens. Il y a un mode en ligne sur Just Dance qui nous permet de danser avec des personnes partout dans le monde, mais chez toi tu es encore toute seule. C’est excellent de regarder la personne dans les yeux d’échanger et de pouvoir danser sur scène avec elle. C’est vraiment qu’en convention que je peux le faire et je prend beaucoup de plaisir à danser avec toute ma communauté et c’est pour ça que je fais autant de salon.

Tu as fait danser Brigitte Lecordier ?

Avec grande peine car elle ne voulait pas. J’ai eu l’aide de Johanna des Noobs et Brigitte a finalement dit “Ok, pour danser” ! Je ne sais pas si tu as vu la vidéo mais c’est top.

Oui, c’est magistral !

Exact c’est épique. La rencontre entre Dragon Ball  et Just Dance, les poses étaient énormes.

Quelle est la rencontre qui t’a le plus marquée ?

Heu… Je ne vais pas dire Brigitte même si je l’adore (rires collégiaux).

Ce sera rapporté et amplifié (rires) !

Brigitte tu ne m’as pas marqué du tout (rires) ! Non la rencontre qui m’a marqué, qui a changé ma carrière et ma vie c’est celle avec Kayane une joueuse de jeux de combat qui fait aussi des salons. Je l’ai rencontré à la première finale française de la Just Dance World Cup. Je venais de débarquer en mode “Bonjour je m’appelle Dina et je n’ai jamais dansé sur scène. J’ai toujours joué à Just Dance dans mon salon”. Kayane faisait partie du jury de la compétition elle a voté pour moi quelquefois mais pas tout le temps. On a gardé contact, c’est elle qui m’a introduit dans ce monde de convention en me disant que j’avais la capacité à faire bouger les gens. Elle a cru en moi alors que ce n’était pas mon cas j’étais plutôt en mode panique. Au fil de temps c’est devenu une de mes meilleures amies.

Une compétition en préparation ?

Non il n’y a pas de coupe du monde en 2020. Ils font une pause donc je continue à m’entrainer et à préparer les nouvelles chorégraphies en attendant et je fais des conventions (rires).

Et côté chant ?

Je chante chez moi ou avec des amis… Bon j’ai tenté Nouvelle Star mais sans succès. Je pense que la danse m’était plus destinée que le chant. On imagine pas ce que va devenir notre vie quand on est plus jeune. A priori je ne serais pas la nouvelle Céline Dion, il ne faut pas se leurrer (rires).

Et sinon le prochain salon ?

Je reviens une nouvelle fois sur Toulouse pour le Toulouse Game Show. J’ai plusieurs créneaux sur la scène jeux vidéos. On va s’y retrouver je crois.

Oui et comme j’ai relevé ton défi Just Dance on se retrouvera pour une nouvelle interview un peu spéciale mais je ne t’en dis pas plus.

Tu piques ma curiosité et j’appréhende un peu ta réponse à mon défi. Mais comme je suis curieuse j’ai hâte !

Alors d’après vous qu’est ce que j’ai prévu pour Dina lors de son interview sur notre stand du Webtoulousain ?

Pour le savoir et rencontrer Dina et avoir la possibilité de danser avec elle, rendez-vous au Toulouse Game Show. Le salon aura lieu le samedi 30 novembre et le dimanche 1er décembre au Parc des expositions de Toulouse.

Vous retrouverez Dina au Hall 6 sur la scène “Jeux vidéos” pour 3 créneaux par jour. Consultez le planning et le plan du TGS sur le site officiel.

L’équipe du Webtoulousain vous attend au Hall 4, stand 467

Pour réserver vos billets cliquez ici. N’hésitez pas il reste encore quelques places V.I.P et Express avec des avantages non négligeable.

Et pour les chanceux, pour gagner vos entrées pour le jour de votre choix,

remplissez le formulaire ci-dessous.

Attention il y a une question sur cet article.

Tirage au sort parmi les bonnes réponses demain à 18h.

 

[contact-form to=”vanessa@webtoulousain.fr” subject=”Concours Dina TGS”][contact-field label=”Nom” type=”name” required=”1″][contact-field label=”Prénom” type=”name” required=”1″][contact-field label=”E-mail” type=”email” required=”1″][contact-field label=”Téléphone” type=”text” required=”1″][contact-field label=”Questions : Qui est la personne qui a marqué le plus Dina ? ” type=”text” required=”1″][contact-field label=”Message” type=”textarea” required=”1″][/contact-form]

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire