Confession en toute simplicité du jeune artiste « Sidoine » qui nous présente son projet sur Kisskissbankbank.

sidoine-copyright-petra-stevcikova

De la Star Ac 3 à The Voice 2019, Sidoine continue son chemin sur la route du succès. C’est un artiste aux milles facettes qui a besoin de nous aujourd’hui pour faire vivre son projet d’album sur le site participatif Kisskissbankbank.

Il a su se démarquer des autres artistes avec des interprétations osées mais sublime donc celle de la Marseillaise lors de la dernière session de the voice (premier prime). Aujourd’hui, Sidoine continue son ascension sur la route des étoiles en proposant un album avec le concept crowdfunding ( financement participatif). Il a donc besoin de nous tous pour pouvoir faire vivre celui-ci.

C’est pour cela, qu’il a eu la gentillesse de discuter avec Gaëlle, notre rédactrice en chef.

Sidoine, lors de vos diverses prestations, vous osez chanter des titres en décalage par rapport aux autres candidats. Est ce pour vous une façon de vous démarquer ?

Oui, c’est exact. Moi, je vous avoue que j’ai un réel amour pour la vérité. Je propose donc dans chacune de mes interprétations ma vérité. Et cela manque de plus en plus. On formate beaucoup de projets sans être péjoratif.
Après la star Ac, j’ai pu signer pour trois albums avec la maison de disque Universal. Mais au fil du temps, je me suis senti perdu. Mes propos manquaient de vérité et je ne me retrouvais plus. En étant vrai, on se démarque.

Vous avez eu la chance de participer à deux émissions de télé-crochet Star Ac et The Voice. En garder vous un bon souvenir ?

Bien sûr, j’en garde un énorme et bon souvenir. Pour The Voice, j’ai mis longtemps à me décider à y participer. Je ne croyais pas avoir le niveau. Et puis j’y suis allé. L’une des prestations que je garderai en souvenir et comme toi, celle de la Marseillaise. Ce choix a été très dur à imposer aussi bien à la production qu’à ma coach Jenifer. Mais comme on dit souvent « ça passe ou ça casse » . Et le résultat est bluffant.
Je suis joueur, donc avec cette prestation j’ai osé me mettre en décalage et danger et je m’attendais pas à une telle réaction du public, des techniciens et des coachs.

Pourquoi un album avec un site de financement participatif ?

J’ai la chance de connaître et d’avoir rencontrer un artiste que j’adore Tété. Il a lui même utiliser ce système pour son dernier album de reprise, et au vu des des diverses informations glanées sur le net. Je suis donc parti du coup sur le concept participatif. Pour moi, c’est au public de décider de la naissance d’un projet. On ne peut pas vivre sans eux.

Le public a un rôle majeur pour vous. Est ce important d’avoir son point de vue ?

Oui, vous savez, on est absolument rien sans vous le public. Faire de la musique dans son salon c’est bien mais il faut la faire vivre. Il n’y a rien de plus extraordinaire que de pouvoir partager, communier avec son public.

Présentez-nous en quelques phrases ce projet ?

Ce projet je le veux authentique, sincère. C’est l’histoire de mes expériences privées et professionnelles qui font ceux que je suis aujourd’hui mais aussi des rencontres que j’ai eu le plaisir de faire.

Prenons l’exemple de “Cassiopée” : c’est l’histoire d’une rupture amoureuse (celle avec mon premier amour), évènement qui a été très compliqué pour moi mais qui au final comme on le dit “ça passe toujours”. Ecoutez bien les paroles de cette chanson qui parlent d’elles-mêmes.

J’ai vraiment la chance pour ce projet d’avoir une équipe que j’ai pu choisir comme David Scrimo ( premier auteur de l’album « Les limites » de Julien doré) , Auden pour la réalisation ( il a travaillé entre autre avec l’artiste international Aaron…). Ce sont deux artistes que j’affectionne artistiquement.

On travaille beaucoup sur les textes ensemble. Vous savez je suis un peu un écrivain raté et j’ai besoin de mon équipe.

Vous avez la chance d’être suivi sur ce projet par d’autres artistes. Racontez-nous ?

Oui, j’ai vraiment de la chance. Jenifer, Hoshi, Slimane et bien d’autres me suivent sur ce projet. Il y a aussi la chanteuse du groupe Shaka Ponk « Sam » que j’ai eu le plaisir de rencontrer autour d’un café. Elle a pris le temps de m’écouter, de me donner des conseils. Tous cela est arrivé à point nommé car j’étais en période de doute.

Lancé début juillet sur le site participatif Kisskissbankbank, Sidoine a besoin de nous pour faire vivre son projet.

Soyons curieux, allons visiter et découvrir ce sublime projet qui vaut la peine de vivre. Participons chacun à notre façon à la naissance de cet opus. Sidoine, cette belle âme sera nous remercié.

En attendant, vous pouvez suivre toute son actu sur son compte Twitter @Sidoinemusique, Instagram @Sidoinemusique et Facebook Sidoinemusique.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Une réflexion sur “Confession en toute simplicité du jeune artiste « Sidoine » qui nous présente son projet sur Kisskissbankbank.

Laisser un commentaire