On était pour vous à ” Folle du Stade Toulousain” à la Comédie de Toulouse !

Assurément une des pièces qu’il faut voir en cette saison culturelle toulousaine qui est hélas marquée par les nombreux reports et annulations. Une vraie bouffée d’air frais écrite et mise en scène par Eric Carrière des Chevaliers du Fiel.

Angélique, 36 ans pour l’occasion, beau timbre dans une belle enveloppe, est seule. Non pas que les opportunités ne s’offrent pas à elle, mais rien qui ne la fasse autant vibrer que ne le ferait un joueur du Stade Toulousain. Yohann Huget si possible ( ben voyons!) , qui décore joliment son salon, rouge et noir, évidemment ! Cela la changerait des chauves, des “beaux qui sont souvent cons”, ou de son ex qui n’y connaît rien au rugby et pour qui ” ça ne peut pas être toujours les mêmes qui gagnent”. Pas de quoi combler le vide de son appartement .

Appartement dans lequel va faire irruption un plombier plutôt maladroit mais touchant , bien plus doué guitare en main qu’avec un tournevis cruciforme. Thomas ne réparera pas vraiment le Thermostat ( toulousain) mais nous offrira deux beaux moments d’émotion en chanson . Pour le reste, Angélique Panchéri, comme à son habitude ( et comme dans Toulouse j’adore et Toulouse j’y reste)  crève l’écran de sa présence scénique, de son accent chantant et de sa voix si particulière .

Des classiques de la chanson française, revisités à la sauce Angélique, seront convoqués à la fête : citons pèle mêle Jeanne Mas                  ( en rouge et noir, évidemment) , O Toulouse de Nougaro ou encore Stewball d’Hugues Aufray .

Elle nous y livrera des souvenirs de ses déplacements avec les clubs de supporter du Stade ( Cahors notamment!) ou de ses fantasmes avec les joueurs.  L’eau de vie de sa grand mère, tout comme sa gouaille, seront de nature à dérider doucement le plombier timide. Thomas n’a certes pas la carrure d’un Stadiste, mais un vrai coeur d’or qui compense ce léger déficit musculaire . Cela suffira t il à faire chavirer la toulousaine qui ne jure que par les apollons d’Ernest Wallon ?

Une seule façon de le savoir : vous rendre à la Comédie de Toulouse les Vendredis soirs. A noter que le théâtre adapte ses horaires en jouant la pièce désormais à 19h pétantes pour permettre à tout le monde d’être rentré pour le couvre feu …. Une super initiative que vous soutiendrez nous l’espérons pour que “le show” puisse “go on”. Vous ne le regretterez pas !

Prochaines dates ( avec en prise en compte du couvre feu) 

23 OCTOBRE 2020 À 19:00
30 OCTOBRE 2020 À 19:00
4 NOVEMBRE 2020 À 19:00
11 NOVEMBRE 2020 À 19:00
4 DÉCEMBRE 2020 À 20:00
9 DÉCEMBRE 2020 À 20:00
17 DÉCEMBRE 2020 À 20:00

 

 

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *