Zoom sur les séries “En Live” et “Banlieue et Sortilèges” au Festival Ecran Jeunesse

Dernièrement nous avons décortiqué la programmation du Festival Ecran Jeunesse avec Catherine Sanchez. Nous avions abordé la série “En Live” pour les adolescents. Revenons sur cette série avec Isabeau âgée de 12 ans qui était présente sur le festival et qui a vu aussi la série “Banlieue et Sortilèges”. Les deux séries sont de la société de production END Télévision.

Isabeau qui participe au festival Ecran Jeunesse, juste avant de filer à l’atelier casting nous livre ses impressions sur la saison 1 de “En live” et sur “Banlieue et Sortilèges”.

Bonjour Isabeau. 

Bonjour.

Alors dis-moi, quel âge as-tu ? 

J’ai 12 ans.

Et tu es venu à Lourdes pour participer au 1er festival Ecran Jeunesse ? 

Oui.

Qu’est-ce qui te plaît dans ce festival ? 

C’est qu’on peut faire plein d’expériences virtuelles. On peut essayer des nouvelles technologies avec ANATEN comme le nouveau jeu Mario-Kart. On peut aussi faire du cinéma. Tenir plusieurs rôles comme le son, la caméra, la lumière et le présentateur. On a aussi la possibilité de découvrir des séries qu’on ne peut pas forcément voir tous les jours.

Justement tout à l’heure tu étais à un projection et tu as vu la saison 1 de la série “En Live”. Qu’en penses-tu ? 

C’est un peu angoissant. Et ça ce vois qu’il y a des jeunes qui sont près à tout sur les réseaux sociaux pour faire le buzz. Ils font n’importe quoi et ils vont faire des bêtises à force.

La série en elle même t’a plu ? 

Oui elle est bien. C’est une intrigue qui est super bien faite. Les bruits et les sons sont super bien utilisés car on ne sait pas d’où ça vient. On ne sait pas ce qui va se passer.

Tu t’es laissé emporté par l’histoire ? 

Oui, complètement jusqu’à la chute.

Et après, tu as pu découvrir “Banlieue et Sortilèges” ? 

Oui, là c’est vraiment différent de “En Live”. C’est humoristique et très bizarre. Il y a des personnages vraiment loufoques. La série parle d’un garçon qui s’appelle Enzo et qui va juste voir son voisin à cause d’une histoire de taupe. Et il va être embarqué malgré lui dans une histoire de drogues, d’or de stupéfiants donc c’est drôle.

Il y ‘a un peu de magie ? 

Oui le voisin est un mage. Il peut transformer du métal en or. Il va aussi parler à Enzo avec une voix dans sa tête. C’est un peu magique.

Tu conseillerais les séries “En Live” et “Banlieue et Sortilèges” ? 

Oui bien sûr. Il faut avoir de l’humour et du décalage par rapport à la deuxième série parce que tu ne comprends pas forcément ce qu’ils veulent faire passer. Pour “En Live” c’est une histoire qui peut être réelle. C’est à dire que ça peut se produire dans nos vies par les réseaux sociaux surtout en direct comme les youtubers. “Banlieue et Sortilèges” c’est impossible que ça se passe dans la vie.

“En Live” pour toi c’est du réel ? 

Oui, c’est tout à fait possible. Je ne veux pas spoiler la série mais c’est une chose qui peut se produire malheureusement.

Tu penses que c’est l’intention des créateurs de la série de mettre en garde les adolescents ? 

Oui je pense qu’ils ont voulu nous prévenir de ce qu’il risque d’arriver si on est trop accro aux réseaux sociaux et à l’envie de réaliser des défis en direct devant un public connecté. Le risque de faire des choses dictées par les gens qui regardent, ne plus être mettre de soi mais la marionnette du public. On fait ça pour les gens et non pour nous et ça peut devenir très dangereux. On peut mettre la vie des personnes autour de nous où notre propre vie en danger, c’est fou.

Est-ce que la série “Banlieue et Sortilèges à un message à délivrer comme “En Live” ? 

Non, c’est marrant, c’est un moment d’évasion où on prend les choses pas au sérieux. Il n’y a pas de message car on se dit plus que c’est impossible et que cela ne va jamais arriver. On se croirait sur une autre planète ou un monde parallèle tellement c’est bizarre.

Est-ce que pour toi ces deux séries s’adressent aux jeunes de 12 ans et + ? 

Concernant “En Live” oui ça parle aux collégiens et peut interpeller les lycéens. Mais ce n’est pas adapté aux enfants en primaire vu le côté sombre et l’ambiance un peu huit clos dans la pénombre parfois juste avec la torche du téléphone portable. Et les réseaux sociaux vont arriver à partir du collège on va être très accros.

Pour “Banlieue et Sortilèges” c’est plus drôle mais les sujets abordés comme la drogue et des images peuvent choquer les plus jeunes. Et puis ça dépend si on peut comprendre le sens de l’histoire.

Est-ce que tu as envie d’en voir plus ? 

Oui, surtout “En Live”. On a vu la 1ère saison et je me demande s’il y a une suite ? Comment vont réagir les jeunes de son lycée ? Il était encore en direct quand on voit la chute donc je suis curieuse de savoir ce qui va se passer. Ce qui est fort c’est qu’on a l’impression d’être avec les personnages qu’on les regarde en direct sur notre portable.

Et pour “Banlieue et Sortilèges” après le premier épisode, je ne pensais pas qu’il y aurai une suite. Mais c’est jour par jour donc il peut se passer beaucoup de choses avec ce mage farfelu et Enzo.

Que penses-tu du festival Ecran Jeunesse ? 

C’est génial pour développer notre imagination, notre soif d’apprendre de nouvelles choses. On peut comprendre certaines coulisses. Et puis c’est top de voir des séries avant tout le monde (rires).

Je te remercie Isabeau pour toutes ces informations. 

De rien.

Voilà un petit retour fort intéressant sur ces deux séries. “En Live” saison 1 et 2 ainsi que “Banlieue et Sortilèges” sont disponibles en intégralité sur la chaîne Golden Stories depuis l’opérateur Orange.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire